Des dizaines de milliers de manifestants à Paris pour l’éducation


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Plusieurs dizaines de milliers de personnes, 80 000 selon les organisateurs et 32 000 selon la police, ont manifesté dimanche 19 octobre 2008 à Paris, pour obtenir plus de moyens pour l’éducation.

Le PS en guest

Enseignants (en majorité), étudiants, lycéens et parents d'élèves de la FCPE ont défilé à l’appel de 47 organisations. Plusieurs têtes du Parti socialiste, comme Martine Aubry, Bertrand Delanoë et François Hollande, étaient également présents dans le cortège. Les manifestants ont déploré les classes surchargées dans les établissements suite aux suppressions de postes (11 200 à la rentrée 2008, 13 500 en 2009) et "l'incertitude la plus totale sur la réforme du lycée" à venir.

Mobilisation justifiée ou pas ? Selon un sondage IFOP pour Dimanche Ouest-France publié le 19 octobre, 69 % des personnes interrogées approuvent la mobilisation. De son côté, Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement supérieur, a déclaré sur Europe 1 le matin même de la manifestation que les raisons de la grogne des élèves et enseignants étaient "en profond décalage avec la situation réelle de l'éducation qui est aujourd'hui la priorité des priorités du gouvernement".

Affaire à suivre

Les organisations qui ont appelé au mouvement se réuniront mercredi 22 octobre 2008 à Paris pour décider de la suite à donner à la manifestation. Cette suite pourrait prendre la forme d’une grève unitaire en novembre 2008, a annoncé à l'AFP le syndicat SNUipp-FSU. De son côté, l’UNEF (Union nationale des étudiants de France) a indiqué qu'elle allait appeler prochainement à des assemblées générales dans toutes les universités contre la "dégradation des conditions de vie et d'études".


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires