Ecoles de commerce : le projet "France Business School" fait des vagues

Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La caféteria de l'ESC Troyes
La caféteria de l'ESC Troyes

Le projet de création d'une école de commerce baptiséeFrance Business School, révélé par EducPros , suscite depuis hier de nombreuses réactions.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs élèves se revendiquant de l'Escem voient d'un mauvais oeil que leur école s'allie à d'autres établissements "moins bien classés". Dans les commentaires sur EducPros, Tits écrit par exemple que ce projet est "un véritable scandale pour l'Escem qui est bien meilleure que toutes les autres".

D'autres réactions sont plus positives. Commeuncamion estime ainsi que "l'Escem a de nombreux atouts, mais elle doit aussi s'adapter à son environnement. Si des écoles telles que Pau ou Amiens sont plus bas dans les classements, cela ne veut pas dire pour autant qu'elles ne disposent pas d'atouts dont le partage s’avérerait très profitable".

Clermontois, de l'ESC Clermont, va dans le même sens. "Le projet est intéressant par rapport à l'idée d'économies d'échelle et de visibilité (...) Aux Escemiens ne jurant que par le prestige de leur école, sachez que des écoles comme la mienne n'ont rien à envier à la vôtre (...) Le tout récent classement du Financial Times peut en témoigner."

Une pétition en ligne contre le projet, lancée hier à l'initiative d'étudiants de l'Escem, a finalement été retirée.

L'ESC Troyes a quant à elle envoyé un communiqué (en intégralité ici ) indiquant que le projet de France Business School est "une des pistes, encore très embryonnaire qui est étudiée en parallèle de plusieurs autres".

"Rien ne permet à ce jour, d’imaginer quel sera le choix qui sera opéré par la gouvernance, notamment le conseil d’administration de notre école dans les mois à venir", affirme son directeur Francis Bécard. 


Jessica Gourdon | Publié le