Euromed installe son nouveau campus en Chine

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Euromed installe son nouveau campus en Chine
Un an après l’ouverture de son campus à Marrakech, Euromed Management ouvre un nouveau campus à Suzhou, en partenariat avec l’université Renmin. Retour sur cinq ans de gestation pour aboutir à ce campus chinois.

Depuis cette rentrée, une soixantaine d’étudiants chinois ont inauguré le programme bachelor proposé sur le campus de la zone franche éducative de Suzhou, dans le cadre du Programme 985, qui soutient l’installation des nouveaux campus en Chine. À Suzhou, à une centaine de kilomètres de Shanghai, se côtoient une trentaine d’universités chinoises associées à des établissements étrangers. Les étudiants du bachelor seront diplômés à la fois par l’université Renmin et par Euromed Management après deux ans en Chine et un an à Marseille, Toulon ou Marrakech au choix. Sur ce modèle de double diplômation, d’autres étudiants chinois pourront suivre un programme de master.

Une trentaine d’universités chinoises sont associées à des établissements étrangers à Suzhou, proche de Shanghai

Euromed présente en Chine depuis 2003

Un programme qui consacre plusieurs années de présence dans ce pays-continent. La business school marseillaise est en Chine depuis 2003. Elle a commencé avec deux MBA en partenariat avec l’université de Jiao Tong. Son executive master in finance (à Pékin) et un DBA sont par ailleurs des diplômes montés avec l’université Renmin en 2008 et 2009. Ces diplômes seront délivrés à Suzhou. « On a d’abord fait de l’échange d’étudiants, puis de professeurs, puis de professeurs visitants avec Renmin, avant d’évoquer la possibilité de réaliser un campus », explique Bernard Belletante.

Le directeur général d’Euromed Management s’implique depuis cinq ans dans ce projet. L’accord bilatéral signé entre les gouvernements chinois et français, en mai 2010, lançant l’Institut franco-chinois (IFC) dans le domaine des sciences humaines, a été « la cerise sur le gâteau » pour Euromed. Cet accord veut en effet accueillir les meilleurs étudiants chinois du bac au doctorat dans le domaine des sciences humaines sur le modèle du LMD. L’université Renmin, chargée de cet accord pour la partie chinoise, a demandé à Euromed Management de développer des programmes pour les sciences de gestion. « Cette structure officielle a constitué un atout important pour notre implantation, car la reconnaissance académique des diplômes est toujours sensible dans la coopération avec la Chine », reconnaît Bernard Belletante.

Pour neuf étudiants chinois recrutés, un étudiant français partira

4.000 m2 au sein d’un International College

Autre facilité acquise avec l’IFC : du personnel de l’Institut sera détaché sur le campus. « Nous n’avons que les coûts d’exploitation à notre charge lorsque les années de scolarité se passent chez nous. Pour une année de bachelor, les frais de scolarité s’élèvent à 5.500 € », précise Bernard Belletante. L’université Renmin met à disposition d’Euromed quelque 4.000 m2 au sein de son International College, une entité chargée de gérer les programmes avec les universités étrangères. Chaque établissement mobilise une vingtaine d’enseignants pour ces programmes dispensés en français, en anglais et en chinois. Des cours accélérés en français et en anglais sont prévus en début de formation.

« Ce campus est destiné à recruter des étudiants locaux et non à envoyer des étudiants en échange. Pour neuf étudiants chinois recrutés, un étudiant français partira en échange pour un semestre », appuie Bernard Belletante. Le directeur d’Euromed ambitionne de recruter quelque 800 étudiants en quatre ans en formation initiale.


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires