Newsletter

Handicap : le site Internet de Dauphine labellisé AccessiWeb

Marie-Anne Nourry
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Rendre son site Internet accessible à tous, c'est le pari que vient de remporter Paris-Dauphine. L'université a obtenu, début janvier 2014, le label AccessiWeb, mis au point par l'association BrailleNet. C'est le troisième établissement du supérieur labellisé, après l'ESC Dijon et Lasalle Beauvais.

"Nous avons engagé un travail de refonte de notre site Internet afin que toute information soit consultable quels que soient le handicap et le navigateur utilisé", indique Florent Got, porte-parole de l'université Paris-Dauphine. Si l'aspect général du site n'a pas changé, une multitude de "petits détails techniques" ont été améliorés pour le rendre plus accessible.

En conformité avec la loi handicap

La loi de 2005 impose aux sites de service public d'être accessibles à tous les internautes en situation de handicap. "Dauphine n'a pas attendu l'échéance 2015 pour se mettre aux normes, l'accessibilité numérique se fait par paliers", précise Anne Rodriguez, responsable du pôle handicap. Pour marquer un tournant, l'université a contacté l'association BrailleNet, dont le but est d'encourager l'accessibilité numérique et qui a créé le label AccessiWeb.

BrailleNet délivre plusieurs niveaux d'accessibilité : or, argent, bronze. Dauphine a visé le label bronze deux étoiles, soit "un peu plus que le minimum d'accessibilité requis". Un bon compromis, selon l'université : "pour rendre notre site complètement accessible, il faudrait le transformer, ce qui le rendrait forcément moins attractif", justifie Florent Got. La mise aux normes a requis une année de travail.

Défi collectif

A ce stade, les principales portes d'entrée du site sont accessibles. "Et on continue de descendre dans l'arborescence", commente le porte-parole. Ce qui implique de former les différents services et de veiller à ce que les informations mises en ligne soient bien adaptées.

Un tel projet demande une sensibilisation collective (A.Rodriguez)

Concrètement, Dauphine a fait en sorte que la navigation entre les différents menus soit possible sans souris ou clavier pour les internautes ayant un problème de motricité. Pour les internautes malvoyants, les documents téléchargeables en format PDF sont également disponibles en version texte de manière à pouvoir être convertis en braille. "Un tel projet demande une sensibilisation collective, souligne Anne Rodriguez, tous les services doivent contribuer, par exemple pour les pièces jointes."

90 étudiants en situation de handicap

La labellisation du site s'inscrit dans une politique handicap plus large. "Notre objectif est que le handicap ne soit pas un frein pour faire ses études", résume le porte-parole. L'université accueille en moyenne 90 étudiants handicapés par an, soit environ 1% de ses effectifs. D'autres chantiers sont en cours : tutorat, amélioration des équipements, aménagement des examens, insertion professionnelle, etc.

Le pôle handicap de l'université a aussi lancé un site spécifique à destination des étudiants et des enseignants. "C'est une boîte à outils, les enseignants trouveront par exemple des conseils pratiques pour adapter leurs cours." Autant d'initiatives qui contribueront peut-être à lever la censure que s'imposent encore beaucoup d'étudiants.


Marie-Anne Nourry | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires