Newsletter

L'actualité de l'éducation du 10 au 17 octobre avec le Café pédagogique


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Chaque semaine, EducPros vous propose une synthèse de l'actualité de l'enseignement secondaire, en partenariat avec le Café pédagogique.

Le café pédagogique

Politique ministérielle

Postes aux concours : le ministère vise 24.735 recrutements en 2015

Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé le 13 octobre la publication de 24.735 postes mis aux concours de l'enseignement, soit 29% de plus qu'en 2014. Un effort réel qui envoie un signal fort aux étudiants : il y a cette année encore des emplois à prendre à l'Éducation nationale. Pour les professionnels de l'éducation, l'annonce est à décrypter : il n'y aura que 9.421 créations nettes de postes en 2015, les 15.314 autres postes correspondant au remplacement de départs en retraite. En 2014, le ministère a créé 8.804 postes. En 2015, le ministère ouvrira au final 7% de postes supplémentaires. Vous avez jusqu'au 21 octobre pour bénéficier de ces postes mis aux concours 2015.
Lisez l'article...

Une nouvelle répartition des moyens à l'Éducation nationale ?

Najat Vallaud-Belkacem va-t-elle modifier sensiblement la répartition des moyens à l'Éducation nationale ? Europe 1 l'affirme le 16 octobre. Mais le Café pédagogique l'avait annoncé dès le 9 octobre au vu des déclarations de la ministre elle-même. En fait, cette question est classique pour chaque ministre. Et bien peu ont le courage de l'action...
Lisez l'article...

Le Conseil d'État condamne la campagne ministérielle pour la Ligne Azur

"Sans remettre en cause le principe d'une information en milieu scolaire sur les discriminations en raison de l'orientation sexuelle, le Conseil d'État juge que la décision ministérielle de relayer la campagne de la "Ligne Azur" porte atteinte au principe de neutralité du service public de l'Éducation nationale", a jugé le Conseil d'État le 15 octobre. En se basant sur quelques contenus, il met en danger la politique de lutte contre l'homophobie du ministère au moment où des pressions politiques fortes se font entendre.
Lisez l'article...

Évaluation : le jury de la conférence nationale est désigné

Najat Vallaud-Belkacem l'avait annoncé pour "dans quelques heures" le 8 octobre. Puis on l'a promis "pour la fin de la semaine". Finalement, la liste des membres du jury de la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves a été publiée le 14 octobre. Animé par Étienne Klein, le jury comprend 8 professeurs, 7 personnels de direction et d'inspection, 9 parents, 3 représentants d'association (dont la Ligue de l'enseignement), 1 lycéen et 2 étudiants. Plusieurs enseignants, comme Fabien Audy et Marie-Camille Coudert, sont bien connus des lecteurs du Café pédagogique.
Lisez l'article...

Le Cnesco recrute son jury

La date vient d'être fixée : c'est les 27 et 28 janvier 2015, à Paris, que le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco) organisera sa conférence de consensus sur le redoublement. Un mois après la conférence ministérielle sur l'évaluation des élèves, le Cnesco réunira une conférence de consensus sur le redoublement. Il lance un appel à candidature pour constituer le jury qui sélectionnera les contributions scientifiques et arrêtera les recommandations finales sur le redoublement. Vous avez jusqu'au 7 novembre pour vous porter candidat.
Lisez l'article...

Comment expliquer la dévalorisation de la voie professionnelle ?

"L'émancipation par le LP est d'abord scolaire, et la thèse de la reproduction sociale n'est pas convaincante dès lors que les parcours des élèves restent hétérogènes au niveau de leur réussite alors qu'ils proviennent majoritairement de milieu populaire." Comment expliquer le désintérêt dont est victime la voie professionnelle ? Garde-t-il une fonction de tri social ? S'y ajoute-il un tri ethnique ? Inspecteur général et sociologue, Aziz Jellab a publié un ouvrage remarqué sur l'enseignement professionnel. Il revient ici sur les questions du rôle émancipateur de cet enseignement et des raisons qui amènent les enfants d'ouvriers à choisir cette voie et ceux des enseignants à la fuir.
Lisez l'article...

Education Prioritaire

Rep + : du mode d'emploi au terrain...

Comment ça fonctionne un Rep + ? De nouveaux établissements prioritaires sont apparus à la rentrée 2014 et sont amenés à prendre la place des ECLAIR et des RRS à la rentrée 2015. Dotés de moyens supplémentaires, ils ont pour objectif de réduire les écarts de réussite scolaire qui se sont accentués au collège entre les élèves des établissements prioritaires et les autres. Tout le monde les guette. Et des critiques sont déjà portées sur leur fonctionnement. Le 15 octobre, l'Observatoire des zones prioritaires (OZP) invite les pilotes du Rep+ Clémenceau (Paris 18e) à partager leurs réflexions sur l'organisation du réseau et son fonctionnement. Ils mettent en évidence la complexité du pilotage et les inquiétudes sur leur avenir.
Lisez l'article...

Le management mis en cause par la FSU

"Il faut en finir avec ce délire bureaucratique." C'est le cri du cœur porté par les enseignants des nouveaux établissements prioritaires Rep+, réunis à Paris le 9 octobre par le Snes, le Snep et le Snpden. Ils ont témoigné de nombreux dérapages dans la mise en place de la pondération accordée dans l'enseignement prioritaire. Le colloque a mis l'accent sur la réappropriation du métier. Les syndicats Fsu demandent un autre management mais aussi une révision du périmètre de l'éducation prioritaire.
Lisez l'article...

Métier enseignant

Reconversions disciplinaires : comment l'Éducation nationale recycle ses profs

"Je ne suis plus prof de rien." "Je me trouvais dans la classe et je ne comprenais pas ce que je disais." Alain, François, Guy, Béatrice ont vécu de façon dramatique une reconversion disciplinaire imposée par le ministère de façon brutale. Réunis le 13 octobre par le Snes, le Snuep et le Snetap, trois syndicats Fsu de l'enseignement, du professionnel et de l'enseignement agricole, ils ont raconté ce qu'ils ont vécu. Quand l'identité disciplinaire est forte, la réforme blesse, voire tue.
Lisez l'article...

Zéro pointé au contrôle médical

Depuis combien de temps n'avez-vous pas vu le médecin du travail ? Si vous êtes enseignant, vous ne l'avez probablement pas vu depuis votre visite médicale d'embauche, il y a... longtemps. Et ce n'est pas un hasard. Pour suivre un million d'employés, le ministère de l'Éducation nationale ne compte que 68 médecins (ETP), soit un pour 15.360 adultes. Une situation qui n'existe pas fortuitement. Quelles conséquences pour les enseignants et les non-enseignants ? Le ministère fait-il le nécessaire pour que ça change ?
Lisez l'article...

Consultation du socle : refaire l'École en une matinée ?

À quoi sert la demi-journée de consultation sur le socle commun ? Lundi 15 octobre, les enseignants des écoles élémentaires et des collèges parisiens ont travaillé ensemble, par réseau, sur les 19 pages du nouveau socle commun. Mais quelques heures volées au quotidien de la classe suffisent-elles à reconstruire l'École ? Au collège Louise-Michel de Paris, tête d'un réseau RRS (réseau de réussite scolaire), enseignants du collège et des 5 écoles élémentaires du réseau ont fait plus que parler du socle. L'instant d'une matinée, en sacrifiant au rite de la consultation, ils ont ressuscité le corps enseignant. Et constaté que l'espoir d'une école de la réussite pour tous n'a pas totalement déserté l'École...
Lisez l'article...

Quelle formation continue pour les enseignants ?

Le Café pédagogique a déjà évoqué la Journée mondiale des enseignants qui s'est tenue à l'Unesco le 6 octobre 2014, et les débats autour du numérique qui s'y sont menés. En parallèle, s'est tenu un atelier concernant le "Développement professionnel continu des enseignants", animé par Luc Ria, de l'Institut français d'éducation.
Lisez l'article...

Fainéants, absentéistes... Faut-il badger les profs ?

Dans un nouveau rapport, l'Institut Montaigne, un think tank ancré à droite, s'inquiète du temps de travail des fonctionnaires et des salariés du privé. Les enseignants ont droit à un chapitre spécial où sont dénoncés le manque de contrôle du travail effectué et le manque de gestion. Le rapport dénonce les réductions de service estimées à 8.041 emplois.
Lisez l'article...

Enseigner à l'étranger en 2015 ?

Une note de service publiée au BO du 16 octobre détaille les programmes d'échange d'enseignants avec d'autres pays, par exemple avec l'Allemagne, le Québec, l'Espagne, le Portugal, le Royaume-Uni, la Louisiane.
Lisez l'article...

Innovation

Le bien-être a-t-il sa place dans une formation élitiste ?

L'éducation bienveillante peut-elle être performante ? La fabrication des élites doit-elle toujours se faire dans la compétition et la douleur ? On sait ce qu'il en est dans le système éducatif français, où les filières d'excellence sélectionnent sur une extrême mémorisation et une évaluation sauvage. Mais ailleurs ? Pas forcément ! Pour preuve, cette visite de l'International School of Paris, un établissement étranger très privilégié qui prépare, dès le jardin d'enfants, au baccalauréat international. Une école exigeante mais centrée sur le développement personnel et la culture du bien-être. Et qui a su construire sa pédagogie autour de ces valeurs. Eh oui ! D'autres écoles existent...
Lisez l'article...

Philippe Meirieu : les "experts mondiaux" et la démocratie sont dans un bateau : qui croyez-vous qui tombe à l'eau ?

Dans un article du Monde daté du 10 octobre 2014, Maryline Baumard rend compte d'une enquête effectuée auprès de 645 "experts mondiaux" sur l'avenir de nos systèmes éducatifs : "Aux yeux des spécialistes mondiaux de l'éducation qui ont réfléchi dans le cadre du WISE (le Forum mondial sur l'innovation en éducation, organisé par la Qatar Foundation), l'école telle qu'on la connaît aujourd'hui sera vite enterrée." En effet, d'après les informations recueillies par la journaliste, nous assistons à une véritable "révolution" qui bouleverse les représentations traditionnelles de l'école et de la classe, de l'enseignement et de la formation. Ainsi, selon les propos, rapportés plus loin, de Sophie Pène, responsable du "groupe école" au Conseil national du numérique, "le cours va disparaître à plus ou moins courte échéance", remplacé par un travail personnel en ligne sur des contenus individualisés. Plus globalement, les enseignants et les formateurs vont changer de fonction, devenant des "guides" et des "mentors" pour accompagner les apprenants. Et l'importance des diplômes scolaires va considérablement diminuer au profit des certifications délivrées par les entreprises.
Lisez l'article...

Numérique

Différencier avec le numérique ?

La différenciation est à la mode ? Le numérique est-il la nouvelle clé pour faire avancer le système éducatif sur de nouveaux chemins éducatifs qui prennent davantage en compte les personnes ? Les scientifiques qui se penchent sur la sociologie de l'école montrent pourtant que c'est d'abord l'individualisme qui émerge avant le souci de la différenciation. À l'instar de Robert Ballion, qui dès les années 1980 le mettait en évidence (stock 1990), les consommateurs d'école sont devenus de plus en plus nombreux. Plusieurs chercheurs ont mis en évidence le fait qu'à la persistance des inégalités de trajectoire scolaire s'ajoutait désormais un individualisme de compétition, de concurrence. L'individualisme, porté par le numérique, l'informatique, serait-il le creuset de la différenciation ?
Lisez l'article...

L'Île-de-France embauche pour la maintenance numérique des lycées

130 "opérateurs de proximité des technologies de l'information et de la communication" seront affectés dans les lycées franciliens d'ici à la fin de l'année scolaire, a annoncé le 13 octobre la Région Île-de-France. Une première vague de 30 emplois ont été accueillis par Henriette Zoughebi, vice-présidente en charge des lycées, et Corinne Bord, vice-présidente en charge du personnel, le 13 octobre.
Lisez l'article...

L'enseignant ingénieur et les ressources

L'autonomie de l'enseignant (loi d'orientation de 1989) puis la liberté pédagogique (loi d'orientation de 2005) sont les deux noms d'un pilier essentiel du métier. Malheureusement, des lectures divergentes de cette reconnaissance officielle d'une "liberté" qui est en débat depuis la Révolution française (Condorcet, Cinq mémoires sur l'instruction publique) amène à de nombreuses incompréhensions de cette profession. Nous nous contenterons ici de montrer qu'elle est une nécessité absolue dès lors que les technologies, récentes ou anciennes, prennent une place de plus en plus importante dans la salle de classe. La preuve en est l'idée que le manuel scolaire était à l'origine un manuel de l'enseignant destiné à formater l'action de celui-ci, sorte de livre de catéchisme pédagogique et didactique.
Lisez l'article...

Expo

Zizi sexuel : enfin le retour !

Titeuf et son amie Nadia reviennent à la Cité des sciences pour parler d'amour et de sexualité avec les jeunes de 9 à 14 ans. Au travers d'une quarantaine de manips amusantes et délurées, les jeunes découvrent tout ce qu'ils doivent savoir pour se préparer à aborder sereinement leur vie d'adulte, valeurs et repères en prime ! Les médiateurs scientifiques attendent les jeunes et leurs accompagnateurs pour les guider dans l'atelier scientifique, "Les transformations du corps". Deux dossiers pédagogiques sont à la disposition des enseignants, et une visite-découverte gratuite leur est proposée le 12 novembre.
Lisez l'article...


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires