La Grande-Bretagne financera vingt nouveaux campus d’ici à 2014

Elisabeth Blanchet
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Alors qu’en France les universités sont amenées à se regrouper ou à fusionner, la Grande-Bretagne a décidé de créer de nouveaux campus. Le gouvernement s’est ainsi engagé à allouer 150 millions de livres sterling à la création de vingt campus dans les six années à venir. Ce projet ne relève pas de la même philosophie que l’Opération Campus menée par Valérie Pécresse en France. Son homologue britannique, John Denham, y voit un enjeu social.

Objectif : 40% de diplômés

Il souhaite amener 40% de la population active à détenir un diplôme universitaire d’ici à 2020 et offrir de nouvelles opportunités à des adultes en matière de validation des compétences. Les villes anglaises sont invitées à poser leur candidature dans le cadre d’un « university challenge », celles souffrant d’un taux de chômage élevé étant prioritaires. Ces campus pourront être des entités uniques ou portés par des universités existantes.

Universités de deuxième classe ?

Outre-Manche, le projet ne fait pas l’unanimité et le milieu universitaire s’interroge sur ses vrais enjeux : la démocratisation de l’enseignement supérieur ou une forme de clientélisme local ? Officiellement, le Parti travailliste vise toujours à amener 50% des 18-35 ans à l’université, un objectif lancé par Tony Blair en 1997. Reste à savoir s’il conduira à un renforcement du fossé existant entre les différents types d’universités britanniques.


Elisabeth Blanchet | Publié le