Newsletter

Labex 2 : Laurent Wauquiez défend sa politique d'excellence


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Après les Idex viennent les labex. Laurent Wauquiez a annoncé les résultats de la seconde vague de sélection des laboratoires d’excellence, mardi 14 février 2012. 71 lauréats ont obtenu un Labex. L'occasion pour le ministre de défendre ce choix d'une politique d'excellence, tout en écartant les craintes de cette concentration des moyens.

"Cette seconde vague n’a rien d’une session de rattrapage", a précisé, d’entrée, Laurent Wauquiez. Le ministre de l’Enseignement supérieur annonçait, mardi 14 février 2012, les noms des 71 lauréats à l’appel à projet Labex 2 (voir la liste) , qui se partagent une dotation de 534,5 millions d’euros (une partie d’entre eux sera financée au titre de l’Idex). Ils s’ajoutent aux 100 Laboratoires d’excellence labellisés au premier tour .

Rassurer après les échecs à l’Idex

Ces résultats arrivent à point nommé pour remonter le moral des perdants de l’Idex . "Notre politique des Investissements d’avenir ne se résume pas à l’Idex", a assuré ainsi le ministre, soulignant que plus de la moitié des nouveaux labex n’appartenaient pas à un Idex, et que la région Rhône Alpes - perdante à l’IDEX - concentrait "plus de 1.180 millions d’euros avec toutes les briques des Investissements d'avenir".

Michel Lussault, à la tête du pôle lyonnais, est satisfait (4 labex sur 6 en vague 2, 8 sur 12 en vague 1). "Notre projet est bon, ce résultat le prouve. La carte des Labex et des Equipex montre d’ailleurs que l’excellence française est plus distribuée que pourrait le laisser croire l’Idex", pointe le responsable, qui a rendez-vous au ministère le 29 février pour discuter de l’accompagnement du site lyonnais, suite à l’échec à l’Idex.

Une politique d’excellence qui n'oublierait personne

Le ministre a également tenté de répondre, en amont, aux principales critiques émises contre les Investissements d’avenir : la faible présence dans les lauréats de span class="external-link-new-window">certaines Régions (Le Nord, l’Ouest …) et de certaines disciplines (les SHS).

"L’excellence n’est pas l’élitisme. Elle ne signifie pas que nous allons laisser certains au bord de la route", a-t-il affirmé, notant que 25% des projets labellisés "labex 2" concernaient des SHS, 75% hors de Paris. "Des Régions comme l’Auvergne, la Picardie ou la Franche Comté ont très bien réussi à sortir leur épingle du jeu", a-t-il assuré.

Un juste reflet des forces en présence

"Au final, il s’agit d’une carte équilibrée", a abondé Jean-Luc Tavernier, commissaire général adjoint à l'investissement. En ce sens que, ne s'agissant pas d'une politique d'aménagement du territoire , chacune des Régions avait tout de même trouvé son avantage comparatif.

"Cela ne réduit ni n’accroit les écarts. C’est hétérogène, mais comme l’est la carte de l’enseignement supérieur et de la recherche", a-t-il ajouté.

Ce choix global d’une politique d'excellence, concentrant les moyens sur un certain nombre de sites, a été d'ailleurs fortement défendue par Laurent Wauquiez. "Je vois revenir de vrais démons : ceux du saupoudrage. Mais, ne laissons pas tuer cette notion d’excellence dans l'enseignement supérieur !"

Lire aussi

- Le dossier de presse du ministère (Pdf) avec la carte des Labex et la liste des projets retenus, avec pour chacun la dotation attribuée.
- La biographie de Laurent Wauquiez
- Le billet de Pierre Dubois, blogueur EducPros : IDEX ou le n’importe nawak

La brique Labex

171 labex ont été retenus au total, sur 436 dossiers déposés. Soit un ratio de sélection de 40%. "Il ne faut pas interpréter ce chiffre comme un manque de sélectivité, ou un saupoudrage, a assuré Jean-Luc Tavernier, il y a simplement eu un plus grand nombre de projets excellents que prévu". 45% font partie d’un IDEX (et recevront leur financement à ce titre), 55% sont hors-Idex.

Quant aux sommes obtenues en seconde vague (534,5 millions pour les 71 projets)  : elles sont, pour chaque projet, inférieures d'environ un tiers à ce qui était demandé.

Dans les toutes prochaines semaines, les labex 2 recevront un acompte de 10%.

5 nouveaux Equipex

Quatre à six projets devaient être repêchés pour les Equipex , ils sont finalement cinq. Le ministre a annoncé ces nouveaux lauréats des équipements d'excellence :
- HEPATHER (projet porté par l’ANRS-10M€),
‐ OSC IMP (projet franc‐comtois-4,2M€),
‐ ORTOLANG (projet porté par l’université de Lorraine-2,6M€)
‐ AmiQual4HOME (projet porté par l’INRIA-2,1M€)
‐ DILOH (projet porté par l’université d’Aix‐Marseille-7M€)


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires