Lancement d'un cycle de séminaires sur le paysage universitaire à l'horizon 2025

Propos recueillis par Franck Dorge
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le Centre d’analyse stratégique (CAS) et la direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (DGESIP) du ministère de l’enseignement supérieur, ouvrent ce 5 mars 2012 un cycle de séminaires intitulé : “Quel paysage universitaire en France à l’horizon 2025 ?”, en partenariat avec EducPros. Patrick Hetzel, directeur général de la DGESIP et Vincent Chriqui, directeur général du CAS reviennent sur les raisons de leur démarche commune.

Pourquoi le CAS et la DGESIP ont-ils décidé de mettre en place ce cycle de séminaires ?

Patrick Hetzel : Au cours des cinq dernières années l’université française a connu de nombreuses réformes. Les politiques des établissements ont été stimulées par l’opération campus, le plan réussite en licence ou encore les investissements d’avenir. L’université est, par ailleurs, confronté à une compétition mondiale où de nouveaux arrivants bousculent l’ordre établi : la Chine, l’Inde ou encore le Brésil. Face aux nombreux défis que doivent relever la France et l’Europe, la DGESIP a souhaité s’appuyer sur le Centre d’analyse stratégique pour mener une réflexion prenant en compte des facteurs endogènes, démographiques mais également des facteurs exogènes, qualitatifs, portant sur l’innovation, la croissance économique pour ouvrir à de nouvelles problématiques les acteurs de l’enseignement supérieur.

Vincent Chriqui : Le Centre d’analyse stratégique à l’habitude de travailler ave les directions générales des ministères pour apporter son expertise à travers ses productions (rapports, notes d’analyse...). L’université est aujourd’hui à un tournant en France et dans le monde. C’est la raison pour laquelle il nous semblait important de porter une réflexion sur le moyen terme, à horizon 2025, avec la DGESIP.

Qu’attendez-vous de ces séminaires ?

PH : Le débat sur l’enseignement supérieur et la recherche doit s’inscrire dans un débat de société. Les travaux du Centre d’analyse stratégique sont très visibles. Ils sont le socle de travaux parlementaires et de projets gouvernementaux. En lançant ce cycle, la réflexion menée dépassera les frontières de l’enseignement supérieur et s’inscrira dans la durée.

VC : Dans les universités, il y a une réserve d’intelligence, une capacité à penser la société qui est sous employée. Comme le montre les évolutions actuelles, les universités peuvent interagir avec le reste de la société. Ce sont ces passerelles que nous cherchons à bâtir grâce aux séminaires que nous mettons en place mais également à travers les travaux que le Centre d’analyse stratégique mène avec les universitaires.

La première séance porte sur « Structure et tendances du paysage universitaire dans les pays de l’OCDE : quels enseignements pour la France ? ». Pourquoi avoir choisi ce thème ?

VC: Il nous paraissait important de commencer par une approche internationale pour comparer la situation des universités françaises à leurs homologues sur le plan statutaire, organisationnel mais également de la performance. Pour ce faire, nous aurons notamment la présentation d’éléments du rapport de l’OCDE sur « L’enseignement supérieur au service de la société de la connaissance » par l’un de ses auteurs.

PH : Les acteurs de l’enseignement supérieur sont trop souvent tournés vers leurs préoccupations franco-françaises. La concurrence est avant tout mondiale et il faut que les universités françaises et européennes réfléchissent à la meilleure façon d’exister dans ce contexte. Cela ne dépend pas simplement d’une question de moyens financiers comme le démontrent les pays scandinaves. 

Le programme du cycle de séminaires : “Quel paysage universitaire en France à l’horizon 2025 ?”

- 5 mars 2012, séance d’ouverture : "Structure et tendances du paysage universitaire dans les pays de l’OCDE : quels enseignements pour la France ?"
- 20 mars 2012 : "La recherche à l’Université à l’horizon 2025"
- 11 avril 2012 : "L’offre de formation à l’Université à l’horizon 2025"
- Mai 2012 : "La vie étudiante dans les universités à l’horizon 2025"
- Juillet 2012 : "L’Université et le monde de la décision publique"
- octobre 2012, colloque de clôture : “L’Université dans la mondialisation : quel paysage pour 2025 ?”

Inscriptions et informations complémentaires sur : strong>www.strategie.gouv.fr




Propos recueillis par Franck Dorge | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires