Le classement européen des universités U-Multirank verra le jour en 2014

Olivier Monod, envoyé spécial à Dublin
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le classement européen des universités verra le jour dans un an. La phase de mise en oeuvre de U-Multirank a été lancée à Dublin le 30 janvier 2013. Environ 500 établissements internationaux devraient être passés au crible lors de cette première version.

La première version du classement européen des universités devrait voir le jour en février 2014 et devrait classer au moins 500 universités. Présenté par Franck Ziegele, du Center for Higher Education (CHE), et par Don F. Westerheijden, du Centre for Higher Education Policy Studies (CHEPS), ce classement promet d'être "multidimensionnel, transparent et tourné vers l'utilisateur".

Androulla Vassiliou, commissaire européenne en charge de l'enseignement était présente lors de ce lancement. Pour elle, ce classement permettra de changer les institutions d'enseignement supérieur européennes qui, pour certaines, fonctionnent encore "sur un modèle du 19ème siècle. Si nous voulons permettre à plus d'étudiants, avec des profils différents d'accéder à un enseignement supérieur de qualité et pertinent, nous devons avoir une nouvelle approche." (voir le discours complet)

Un classement en cinq dimensions

U-Multirank offre un changement radical dans le petit monde des classements. Il ne proposera pas un tableau classant les établissements. Sur son site Internet, chaque utilisateur pourra venir comparer les établissements de son choix en fonction de critères recueillis par l'équipe du classement.

Les cinq dimensions restent l'enseignement, la recherche, le transfert, l'internationalisation et l'implantation régionale. Pour chacun de ces domaines, des critères plus précis sont toujours en discussion (voir le rapport).

Quatre matières testées en 2014

En plus du classement des institutions, U-Multirank souhaite proposer aux étudiants un outil de comparaison par disciplines enseignées. Dès 2014, quatre matières seront testées : le génie électrique, le génie mécanique, la physique et l'économie. L'idée est de permettre à chaque étudiant de faire un classement spécifique à son domaine d'intérêt. "Les établissements n'ont jamais un niveau égal dans toutes les disciplines", explique Franck Ziegler à la tribune.

Cette première version de U-Multirank est appelée à se développer. Le ministre irlandais de l'Education le rappelait en introduction de la journée. "Il y a environ 15.000 universités et établissements d'enseignement supérieur dans le monde, et 4.000 en Europe." Un classement de 500 institutions internationales est encore très faible. "L'implication des universités est primoridale", conclut Franck Ziegele.


Olivier Monod, envoyé spécial à Dublin | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires