Lecture augmentée et diplômes digitaux : l'innovation made in USA

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'innovation made in USA
L'innovation made in USA
REVUE DE PRESSE ÉTATS-UNIS. Au sommaire : une application de lecture augmentée de manuels universitaires, une autre app' pour vivre une "expérience d'éducation totale" et une plateforme pour gérer ses crédits tout au long de la vie.

Volley, une application pour mieux réviser, séduit Mark Zuckerberg

Volley, application mise au point par une start-up du même nom, veut donner aux étudiants la possibilité de réviser plus efficacement. Elle permet de "scanner" avec son téléphone un mot ou un passage compliqué dans un manuel ou un cours en ligne, et d'obtenir une explication, une définition, une liste de prérequis ou un complément d'information. Son algorithme trie et fournit les meilleures sources disponibles online.

La start-up, qui présente son application comme un "assistant personnel d'apprentissage", se veut ainsi une alternative plus rapide et pertinente qu'une recherche sur Google. Basée à San Francisco, Volley vient de lever 2,3 millions de dollars, et compte parmi ses investisseurs Mark Zuckerberg. Le produit final est encore en version bêta. Volley aimerait proposer son outil gratuitement, et se faire financer par des éditeurs de manuels et les producteurs de cours.

À lire sur TechCrunch

Credly, plateforme pour gérer sa formation personnelle, empoche 2,5 millions de dollars

Credly, une start-up basée à New York, vient de lever 2,5 millions de dollars pour développer sa plateforme qui permet à des individus de valoriser leur formation. Credly donne les moyens aux institutions (universités, écoles, organismes de formation, plateformes de Mooc...) de traduire de manière digitale les diplômes, certificats ou badges qu'ils délivrent.

Les personnes peuvent ensuite gérer leur page rassemblant l'ensemble de leurs formations validées, partager leur profil sur les réseaux sociaux, et y ajouter des compétences obtenues par d'autres biais (cours en ligne, activités ou hobbies personnels...). Une manière sécurisée de rassembler dans un même espace ses badges ou certificats, de faciliter les équivalences et d'améliorer leur reconnaissance par les employeurs.

À lire sur Edsurge

Une application pour piloter toute sa scolarité

En septembre, l'université du Texas à Rio Grande a lancé un programme expérimental pour ses étudiants de première année de sciences biomédicales, un cursus qui mêle cours en présentiel et online. Au centre de ce dispositif : une application pour Ipad et téléphone (accessible sans Internet, pour les étudiants qui ne disposent pas d'un bon réseau chez eux), baptisée Total Educational Experience (TEX).

Elle permet aux étudiants de piloter tout leur cursus à partir de cette interface personnalisée : cours interactifs, manuels, discussion avec les profs, tests et quiz pour vérifier l'acquisition des connaissances et compétences...

Les révisions s'adaptent aux progrès de l'élève, tandis que les professeurs peuvent suivre l'avancement des étudiants
et repérer ceux qui décrochent. L'application aide aussi les élèves à se fixer des objectifs, mesurer leurs progrès, planifier leurs révisions... Si l'expérience est convaincante, l'université souhaite étendre TEX rapidement.

À lire sur Inside Higher Ed


De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le