Les bibliothèques universitaires ouvriront pendant les vacances de Pâques


Publié le
Envoyer cet article à un ami

En visite à l’université de Bobigny (Paris 13-Nord), la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse, a annoncé le 17 février 2010 un plan pour le renouveau des Bibliothèques universitaires . Parmi les mesures de modernisation annoncées, la plus immédiate concerne l’ouverture des bibliothèques universitaires à des horaires plus étendus. Dès 2010 les universités pourront ouvrir deux bibliothèques, chacune pendant les vacances de Pâques, au moins 65h par semaine. Environ 200 sites seront concernés dans toute la France.

La bibliothèque Sainte-Geneviève ouverte le dimanche ?    

« Pâques est une période cruciale, car dans la plupart des cas, elle précède immédiatement les examens de fin d’année. Il n’est pas normal que la grande majorité des bibliothèques soient ouvertes sur des horaires réduits voire fermées à cette époque », a expliqué le ministre.  Dans les prochaines semaines, onze bibliothèques feront des efforts significatifs dans leurs plages horaires. Par exemple à Angers, une bibliothèque ouvrira 84 heures par semaine, tout comme à Nice, et à Strasbourg. A Bobigny, la bibliothèque ouvrira 79h et sera ouverte le dimanche. La Bibliothèque Sainte-Geneviève dans le Quartier latin pourrait être, à l’avenir, également ouverte le dimanche. Les BU (bibliothèques universitaires) des universités de Bordeaux et de Toulouse vont également voir leurs horaires étendus.

Au total, ce seront 31 bibliothèques universitaires en France qui ouvriront plus de 65 heures par semaine en 2010. Elles ouvriront tard le soir, en allant jusqu’à 23 h 30 comme la nouvelle bibliothèque de médecine de Cochin de l’Université Paris Descartes. Ces 31 bibliothèques pionnières seront labellisées « NoctamBU ». Le Mét (mouvement des étudiants, ex-UNI) salue l’initiative et demande que le gouvernement réfléchisse à la possibilité d’ouvrir des BU 24 heures sur 24.

BU : un enjeu en région Ile-de-France
En pleine campagne pour les régionales, les services de Jean-Paul Huchon se sont fendus d’un communiqué pour se féliciter « que la ministre ait choisi d’intervenir depuis la bibliothèque de l’Illustration de Paris 13, intégralement financée par la Région ». Le conseil régional d'Ile-de-France a développé par ailleurs un système de monitorat étudiant depuis 2007 qui permet « à 12 universités franciliennes d’ouvrir jusqu’à 79 heures par semaine. Dans ce cadre, la région finance 70 % de la rémunération des étudiants embauchés par l’université pour aider les bibliothécaires ». Un nouvel appel à projets est prévu au printemps pour généraliser ce dispositif à toutes les universités.


| Publié le