Newsletter

Les lunettes Snapchat Spectacles, nouveau jouet des universités américaines

Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les lunettes Snapchat Spectacles, nouveau jouet des universités américaines
West Virginia University, comme d'autres universités américaines, diffuse sur son site des vidéos filmées par les étudiants avec les lunettes Snapchat. // ©  Capture d'écran / WVU
REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Pour dynamiser leurs vidéos promotionnelles, les universités d'outre-Atlantique se prennent au jeu des "Snap Specs". Ces lunettes, dotées d'une caméra, sont développées par Snapchat. Elles permettent de filmer "à la première personne".

Ce sont des lunettes dotées d'une minuscule caméra. Elles filment, du point de vue de celui qui les porte, de courtes vidéos envoyées directement sur Snapchat via Bluetooth ou le Wifi. Les lunettes Snapchat Spectacles, lancées début 2017 par Snapchat, commencent à se répandre sur les campus américains.

Déjà, les services de communication de plusieurs universités s'en sont emparés pour créer des vidéos, partagées ensuite sur leurs réseaux sociaux, raconte le magazine University Business. L'originalité de ces vidéos "Snap Specs" ?

Elles donnent au spectacteur l'impression d'être à la place de celui qui a chaussé les lunettes, et de s'immerger dans le décor. Ce changement de perspective apporte un côté personnalisé et incarné aux vidéos de promotion d'une université, et implique davantage celui qui les regarde.

De la remise des diplômes au match de basket-ball

Certaines institutions, comme Duke, ont demandé à un étudiant de filmer et de commenter sa participation à la cérémonie de remise des diplômes. D'autres vidéos, celles tournées à West Virginia University par exemple, montrent des étudiants qui visitent le campus. Sur d'autres encore, des étudiants testent les équipements robotiques d'un laboratoire, ou font un tour dans les dortoirs (vidéos de DePaul University).

Des équipes sportives universitaires ont aussi tiré parti des lunettes. "Nous avons montré l'un de nos matchs de basket de différents points de vue : celui du joueur, de l'entraîneur, du caméraman, de l'équipe marketing", affirme Brian Wagner, responsable des réseaux sociaux à l'université du Michigan, interrogé par University Business.

Les étudiants, une cible de choix

Mais au-delà de la manière de filmer "à la première personne", c'est bien l'association des lunettes avec Snapchat, et par là-même avec une nouvelle façon de communiquer, qui intéresse les universités : plus personnelle, plus empathique, avec un aspect documentaire brut, sans mise en scène. En utilisant les Snap Specs, les universités voient une manière de toucher directement la génération Z, très friande de Snapchat.

L'entreprise Snapchat basée à Los Angeles revendique 166 millions d'utilisateurs quotidiens. Les trois quarts ont moins de 34 ans, et passent en moyenne 30 minutes par jour sur la plate-forme. Une cible de choix, donc, pour l'application.

Pour aller plus loin
Lire l'article sur le magazine University Business (en anglais).


Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Luc.

Il n'y a pas que les ricains qui font ça, Sciences Po l'a fait hier aussi sur son compte hein... Mais c'est plus rigolo de dire que les français sont à la bourre je suppose.

Olivier Ridoux.

Et j'imagine que le droit à l'image des personnes filmées sera respecté scrupuleusement par les porteurs de Snap Specs.