Manifestation : les étudiants infirmiers obtiennent des avancées


Publié le
Envoyer cet article à un ami

12 mai 2011, Journée internationale de l’infirmière. De façon symbolique, les étudiants des IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) ont choisi cette date pour manifester. Ils étaient ainsi 8.000 à défiler dans les rues de Paris, de Montparnasse au ministère de la Santé, à l'appel de la FNESI (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers), pour protester contre "la mise en place chaotique" de la strong>réforme de leurs études et les conditions sociales étudiantes. Dans l’après-midi, une délégation a été reçue par la DHOS (Direction de l’hospitalisation et de l’offre de soins). Et a obtenu plusieurs avancées.

Des étudiants plus impliqués dans la formation

 
Sur les questions liées aux études , le ministère souhaite investir les étudiants dans l’évaluation de leur formation. Cela passerait notamment "par le lancement de groupes de travail régionaux et d’un groupe de concertation nationale qui regrouperait le MESR [ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche], la CPU [Conférence des présidents d’université], le MTES [ministère du Travail, de l’emploi et de la santé] et la FNESI", déclare la fédération.
Le ministère a également promis la formation de l’ensemble des tuteurs de stage. Il réfléchit à la possibilité d’une valorisation de l’engagement des tuteurs et des services qui mettent en place une réelle politique d’accueil des stagiaires. Enfin, le comité de suivi de la réforme des études devrait se réunir tous les deux mois contre six jusqu’ici.

Les bourses aux CROUS ?

 
Sur les questions sociales, le ministère a assuré que l’ensemble des étudiants infirmiers bénéficieraient de tous les services universitaires. Il a promis de saisir le conseil d’Etat pour affirmer leur statut social d’étudiant et permettre une réévaluation des bourses voire un transfert des bourses des formations sanitaires et sociales aux CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et sociales), comme c’est déjà le cas en Basse-Normandie .

Si ces promesses satisfont les étudiants, ils attendent à présent de pied ferme leur mise en œuvre.


Le nombre d'infirmiers toujours en expansion

La DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a également profité de la Journée internationale de l’infirmière pour publier deux études liées à la profession : « La profession d’infirmière : situation démographique et trajectoires professionnelles » et « La démographie des infirmiers à l’horizon 2030 » . On y apprend notamment que 520 000 infirmiers exercent en France. Un chiffre multiplié par 1,7 en 20 ans. À l’avenir, le besoin en personnel devrait encore plus se faire sentir à cause du vieillissement de la population et de la baisse prévisible du nombre de médecins (10 % au cours des 10 prochaines années). En 2030, on compterait ainsi 657 800 infirmiers.







| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires