Newsletter

Mooc pour alumni et EdTech en folie : l'innovation made in USA

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'innovation made in USA
L'innovation made in USA

REVUE DE PRESSE ÉTATS-UNIS. La folle croissance des EdTech se poursuit. En témoigne la levée de fonds de 186 millions de dollars réalisée par la plateforme de cours en ligne Lynda. Colgate University, de son côté, innove en lançant un Mooc pour anciens diplômés.

LES edtech : une cash machine ?

Il n'y a jamais eu autant d'argent dans les EdTech, remarque le "New York Times". Le secteur a connu une envolée spectaculaire en 2014, avec des levées de fonds en hausse de 55% en un an. Tous les grands investisseurs se tournent vers ces start-up. Parmi les "stars" de 2014 figurent Pluralsight, qui fournit des cours en ligne en informatique ; Remind, un système de messagerie entre professeurs et parents d'élèves. Ou encore Edmodo, un réseau social utilisé par les classes.

Mais le secteur est encore jeune, et ces entreprises font face à différents défis, comme aller au-delà des réticences bureaucratiques des établissements ou convaincre les enseignants. Et surtout, elles doivent trouver des modèles économiques viables à long terme, à l'heure où les écoles, les universités et les étudiants ont des budgets limités. D'où la tentative de proposer des services gratuits, avec certaines fonctionnalités payantes (freemium). Une stratégie qui devra faire ses preuves, selon les experts interrogés.

À lire sur "The New York Times"

Levée de fonds record pour Lynda

Moins connue qu'Udacity et Coursera, Lynda est pourtant un mastodonte de l'éducation en ligne. La plateforme vient d'annoncer une nouvelle levée de fonds de 186 millions de dollars, un des chiffres les plus importants des EdTech. L'entreprise californienne emploie 550 personnes et a généré un chiffre d'affaires de 150 millions de dollars l'année dernière. Sur son site, Lynda propose 5.700 cours non diplômants et 255.000 tutoriaux en différentes langues, sur des sujets aussi divers que le marketing, le design, la 3D, les bases de données... Son business model est simple : chaque personne doit payer un abonnement mensuel pour accéder à la bibliothèque de cours (à partir de 25 dollars par mois). Le patron de Lynda prévoit d'utiliser les nouveaux fonds pour acquérir d'autres start-up, et asseoir sa présence dans l'univers des cours professionnalisants en ligne.

À lire sur TechCrunch et Bloomberg

Des MOOC réservés aux alumni

Colgate University, dans l'État de New York, a lancé en 2014 deux cours en ligne accessibles uniquement à sa communauté d'anciens et à ses étudiants. Dans ces Mooc conçus comme des approfondissements de certaines matières enseignées, les deux publics sont mélangés, lors de séances virtuelles, ou via des travaux de groupe. Pour les professeurs, ces cours en ligne présentent l'intérêt d'élever le débat, en faisant intervenir des personnes ayant des parcours et des âges différents – des points de vue d'autant plus intéressants que l'un des Mooc a pour sujet la bombe atomique dans l'histoire.

L'université Colgate se dit ravie de cette expérience, qui offre un service supplémentaire à sa communauté et renforce ses liens avec les anciens, notamment dans une perspective de levée de fonds. En termes d'audience, elle affirme avoir dépassé ses objectifs : le cours sur la bombe atomique a rassemblé 380 anciens élèves.

À lire sur " The Chronicle of Higher Education"


De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
data scientist online.

your blogs really awesome information...if get visit the site

Béa.

Dernier né de #la EdTech, Kokoroe est la 1ère plate- forme de partage du savoir ouverte à tous. Elle dépoussière les codes traditionnels de l’apprentissage (nouvelles connaissances, compétences, etc.) et permet à chacun de partager sa passion ! La plateforme permet de trouver son professeur en quelques secondes, en fonction de son budget, son lieu, ses horaires et d’accéder aux évaluations laissées par la Communauté.