Newsletter

Regards sur l'éducation : les 10 chiffres de l'enseignement supérieur français

Erwin Canard
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Paris Descartes Paris 5 - Etudiants en licence 1 de droit - Malakoff - 28 septembre 2015
34 % de la population française est diplômée de l'enseignement supérieur, note l'OCDE. // ©  Camille Stromboni
L’OCDE a rendu public ce jeudi 15 septembre 2016 son rapport annuel "Regards sur l’éducation". Taux de réussite en licence, taux d'emploi, dépenses consacrées à l'enseignement supérieur... L'organisme dresse le portrait d'une France dans la moyenne de la zone OCDE.

34 %

C'est la part de la population française diplômée de l’enseignement supérieur. Cette proportion passe à 45 % dans la classe d'âge des 25-34 ans. La France est dans la moyenne de l'OCDE, malgré des différences notables selon les niveaux de diplômes. Une part plus importante de titulaires d’un diplôme de cycle court (BTS, etc.) – 15 %, contre 8 % pour la zone OCDE – compense la moindre représentation de diplômés de niveau licence (12 % contre 21 %).

43 %

C'est le taux d’étudiants français obtenant une licence ou un diplôme équivalent en trois ans, soit la durée théorique du programme. La moyenne de l’OCDE est de 41 %. Le taux de réussite passe à 70 % sur six ans.

40 % et 29 %

Ce sont, en France, les taux de réussite en licence, respectivement pour les étudiants ayant au moins un des deux parents diplômé de l’enseignement supérieur et pour les étudiants dont les parents n’ont pas atteint le niveau baccalauréat ou équivalent.

86 %

C'est le taux d’emploi des diplômés de cycle master en France. La moyenne des pays de l’OCDE est similaire, à 87 %. En revanche, celui des docteurs est plus faible que celui de l’OCDE, 87 % contre 91 %. L’écart de taux d’emploi entre les deux niveaux extrêmes des diplômés du supérieur est le plus faible des pays de l’OCDE.

4,7 %

C'est la part du PIB, en France, consacré aux dépenses publiques au titre des établissements d'enseignement. La moyenne OCDE est de 4,5 %.

+ 2 %

C'est l'augmentation, entre 2008 et 2013, des dépenses publiques d’éducation en France. Ces dernières ont augmenté à un rythme moins soutenu que les dépenses publiques totales, en hausse de 10 % sur la même période. En comparaison, au niveau des pays de l'OCDE, les dépenses publiques d’éducation ont augmenté de 5 %, contre 7 % au global.

+ 24 %

C'est la hausse, en France, des dépenses privées au titre des établissements d’enseignement supérieur entre 2008 et 2013.

14.430 €

C'est le coût annuel moyen par étudiant français de l’enseignement supérieur. Soit une centaine d'euros de plus que pour la moyenne des pays de l’OCDE.

10 %

C'est la part d’étudiants français en mobilité internationale. Un taux passant à 40 % pour les doctorants.


Erwin Canard | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires