Newsletter

Plongée dans la France des EdTech

Sylvie Lecherbonnier, Sophie Blitman
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Des start-up liées aux nouvelles technologies de l'éducation commencent à se développer en France
Des start-up liées aux nouvelles technologies de l'éducation commencent à se développer en France // ©  Jean Claude MOSCHETTI/REA

François Hollande vient de signer un partenariat avec OpenClassrooms pour donner aux demandeurs d'emploi un accès gratuit et illimité à la plateforme de cours en ligne. Une reconnaissance institutionnelle pour la start-up leader des EdTech en France, alors que ce secteur florissant outre-Altantique peine à décoller dans l'Hexagone, faute d'investissements conséquents. Retour sur les EdTech à la française.

- EdTech : la France peut-elle rattraper son retard ? (février 2015)

Les EdTech sont un secteur d'avenir, à condition d'y mettre les moyens. Tel est le credo de Marie-Christine Levet, l'une des pionnières d'Internet en France, qui y mène une carrière d'investisseuse et d'entrepreneuse. Aujourd'hui, elle plaide pour la création d'un fonds d'investissement dédié aux start-up de l'éducation.

- OpenClassrooms, le Deezer de l'éducation (janvier 2015)

Si le marché est moins florissant qu'aux États-Unis, certaines start-up parviennent à trouver l'équilibre économique. Parmi elles, OpenClassrooms, qui a levé 2 millions d'euros entre 2012 et 2014. Pour poursuivre sa croissance, la plateforme de cours en ligne entend désormais développer ses partenariats avec les écoles et universités.

À lire : Mathieu Nebra, cofondateur d'OpenClassrooms, fait partie des 10 jeunes Français les plus innovants repérés en 2015 par le MIT (Massachusetts Institute of Technology).

- Appscho, une application pour tenir au courant ses étudiants (janvier 2015)

Créée en septembre 2014, Appscho propose aux écoles et universités une application mobile qui diffuse emplois du temps, notes ou offres de stage. L'ESCP Europe est son premier client.

- Coorpacademy, la formation continue en mode start-up (mars 2015)

Renouveler la formation continue en concevant des Mooc sur mesure pour les entreprises : tel est le pari de Jean-Marc Tassetto, ancien directeur général de Google France et cofondateur de Coorpacademy. Dans le domaine des EdTech, la start-up est pour l'instant l'une des rares dans l'Hexagone à avoir levé plusieurs millions d'euros.

- Sam Network, la start-up de l'après-Mooc (avril 2015)

Plutôt que produire des contenus pédagogiques en ligne, pourquoi ne pas exploiter les vidéos existantes en les retravaillant pour les rendre plus accessibles ? C'est le pari de la start-up Sam Network, qui a développé une plateforme web et noué un premier partenariat avec Sciences po. Une nouvelle venue dans le monde des EdTech françaises.

Les EdTech en plein boom aux États-Unis
Si le secteur des technologies de l'éducation peine à décoller en France, il est en pleine expansion aux États-Unis avec une croissance de près de 25% par an.

- Ces EdTech qui buzzent à Manhattan (mars 2015)

Des cours sur mobile utilisant les techniques des jeux vidéo, un logiciel anti-triche à l'heure des Mooc ou des cours de langues géolocalisés... Les EdTech ont trouvé un nouveau terrain de jeu à Manhattan. Illustration avec trois jeunes start-up new-yorkaises, en amont de la Learning Expedition sur la côte Est des États-Unis, organisée par EducPros fin avril 2015.

- Off to Silicon Valley. Voyage au pays des EdTech (août 2014)

En amont de la Learning Expedition organisée à l'automne 2014, EducPros vous emmène dans la Silicon Valley pour découvrir les multiples facettes de cet écosystème innovant.

Sylvie Lecherbonnier, Sophie Blitman | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Praly.

Merci pour cet article qui met en évidence les difficultés que nous avons à trouver les fonds nécessaires à notre développement. Notre startup Domoscio spécialisée dans la mémorisation et la mesure des impacts de la formation est un des acteurs de ce secteur de la Edtech. Pour accéléer notre développement, nous nous appuyons sur des investisseurs étrangers et d'autres startup partenaires. Enfin, Cap Digital (Educalab) est également un acteur important de ce dispositif. Cordialement