PRES, Opé Campus, autonomie : la restructuration de l'enseignement supérieur en débat


Publié le
Envoyer cet article à un ami
PRES, Opé Campus, autonomie : la restructuration de l'enseignement supérieur en débat
PRES, plan Campus, loi LRU, grand emprunt… Comment insuffler une cohérence à l’enseignement supérieur français en pleine évolution ? La question fait réagir les acteurs du secteur. Directeur général de l’ENS de Lyon, Olivier Faron ouvre la réflexion sur son blog dans un billet intitulé Autonomie versus alliance(s) .

Président de l'UPMC (université Paris 6), Jean-Charles Pomerol estime dans son édito que trois logiques à l'oeuvre sont incompatibles : celle des PRES (pôles de recherche et d’enseignement supérieur), celle de la loi LRU et enfin la logique territoriale (Opé Campus ). La CPU (Conférence des présidents d'université) s'intéresse également aux différentes logiques qui se superposent.

"L’actualité du grand emprunt conjuguée à la sortie d’un rapport sur les PRES, succédant lui-même à ce qu’on appelle le rapport Aghion, ont suscité la mise en débat, en CPU plénière, de deux textes consacrés l’un au grand emprunt et l’autre aux principes de la gouvernance", écrit-elle dans sa newsletter .

Le rapport sur les PRES en question, rendu par l’IGAENR (Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche) et intitulé « Développement des PRES et reconfiguration des sites universitaires » , fait réagir Pierre Dubois.

L’ancien directeur de l’OFIPE (Observatoire des formations, des insertions professionnelles, évaluations) de l'université de Marne-la-Vallée et blogueur Educpros pose la question de la valorisation de la recherche , mise en place à deux niveaux : celui des PRES (pour certains) et celui des établissements. Un enchevêtrement qui existe également avec d’autres structures pré-existantes comme les 71 pôles de compétitivité ou les SAIC (Services des activités industrielles et commerciales).


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires