Newsletter

Prix de la communication Arces : et de dix !

Éléonore de Vaumas
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Prix de la communication Arces : et de dix !
Les lauréats de l'édition 2019 des prix Arces de la communication à Sciences po. // ©  Arces
Pour sa 10e édition, l’Arces a décerné 12 prix de la communication à des établissements de l’enseignement supérieur, lors de l’assemblée générale annuelle le 7 juin 2019 à Sciences po. Un millésime qui confirme une montée en puissance des compétences vidéo et digitales au sein des équipes, mais qui ne brille pas par son originalité.

23 écoles et universités en compétition et 34 dossiers. Malgré une légère baisse du nombre de dossiers (40 en 2018), les prix de la communication de l’enseignement supérieur de l’Arces (Association des responsables de communication de l’enseignement supérieur) restent un rendez-vous marquant pour les professionnels de la communication du secteur.

Depuis dix ans, ces prix distinguent les meilleures initiatives en communication des établissements d’enseignement supérieur. Cette année, les candidats concouraient dans l’une des six catégories : digitale, vidéo, éditoriale, corporate, futur étudiant et personnalité du sup’. Les prix ont été remis, vendredi 7 juin 2019, lors de l’assemblée générale de l’association, à Sciences po.

"Cette édition était plus classique que les autres années, avec moins d’effet de surprise sur les projets proposés. Il est intéressant de voir que l’enseignement supérieur procède par étapes, mais, de manière générale, on constate une certaine maturité à la fois des services de communication et de la gouvernance", résume Claire Laval-Jocteur, l'ancienne présidente de l’Arces, qui lors de l'AG a laissé sa place à Sandra Démoulin.

Lire aussi la biographie Educpros de Sandra Démoulin

Catégorie la plus représentée avec 10 dossiers, la catégorie communication corporate n’a toutefois pas été à la hauteur des espérances, puisque seul un premier prix a été décerné. Ce dernier récompense l’université d’Avignon pour l’ensemble de son travail de refonte de la charte graphique de la marque.

En revanche, avec 7 dossiers, la catégorie communication digitale a son top 3. L’université de Lorraine reçoit le premier prix pour la communication pour son rapport d’activité numérique. "Si d’autres secteurs d’activité s’y sont déjà essayé, c’est une démarche originale dans l’enseignement supérieur", note l'ex-présidente.

Le deuxième prix revient à Le Mans Université qui s’est distingué grâce à son nouveau site.

Un coup de cœur est décerné à l’Institut catholique de Paris pour sa plateforme web utilisateurs. À l’ère de la loi RGPD, l’établissement a su innover en faisant un premier pas remarqué dans l’intelligence artificielle.

Dans la catégorie vidéo, l’ISC Paris arrive à la première place du podium pour sa web-série "Ce que pensent les gens", qui s’inspire de la vie étudiante. Qualifiée de "jeune, fraîche, dynamique et drôle", la vidéo a été entièrement réalisée en interne et co-construite avec les étudiants. La vidéo a fait le buzz, avec 85.000 vues.

Pas de coup de cœur, mais deux deuxièmes prix ex-aequo pour EM Normandie et Audencia. Les deux vidéos lauréates répondent au même modèle : à destination des étudiants, elles revisitent les standards d’une campagne de marque classique en proposant un contenu décalé, dynamique et une mise en scène très soignée.

La catégorie communication éditoriale n’a pas remporté autant de succès que les années précédentes. Preuve que les établissements du supérieur ont bien entamé leur transformation digitale. Sur 6 dossiers, c’est l’université de Dauphine-PSL qui s’en sort le mieux, avec un premier prix pour ses trois brochures éditées à l’occasion de ses 50 ans. Que cela soit pour le papier, la mise en page, le traitement des photos, le jury a salué une très belle réalisation.

Le second prix est attribué à l’EPHE (École pratique des hautes études) pour son encyclopédie scientifique. Un parti pris original qui valorise les chercheurs et le poids scientifique de l’établissement. Imposant volume de quelque 712 pages, l’école a su tirer profit de son illustre lignée d’Alumni pour retracer 150 ans d’histoire de l’enseignement scientifique et humaine.

L’université de Poitiers, quant à elle, reçoit le coup de cœur. Son livret événementiel au look frais et dynamique a fait mouche. La brochure, qui se décline sur papier et format numérique, contient un agenda culturel des différents campus, mais aussi toutes les informations pratiques en lien avec la vie étudiante.

Avec 3 dossiers dans la catégorie campagne futur étudiant, c’est l’EM Strasbourg qui reçoit le premier et unique prix. L’école s’est démarquée avec sa campagne d’affichage déployée au moment des admissibilités sous forme de saga d’annonces publicitaires qui interpellent le public avec des messages directs et impertinents.

Contrairement à l’édition précédente, l’Arces a reçu 3 candidatures pour la catégorie "personnalité de l’enseignement supérieur". Et c’est Joris Benelle, DGS de l’UGA (université Grenoble-Alpes) qui a été décoré pour ses positions et ses actions en faveur des métiers de la communication. Il reçoit le coup de cœur 2019 du jury.

Un palmarès spécial 10 ans

Dixième anniversaire oblige, l’Arces a également récompensé les établissements ayant reçu le plus de prix depuis 2009. "Nous avons récompensé la constance et la qualité des actions de communication", précise Claire Laval-Jocteur. Dans son palmarès des 10 ans, trois établissements se distinguent ainsi par le nombre de prix remportés au cours des dix années : l’université d’Angers, qui remporte le trophée d’or, avec 8 prix, UniLaSalle, qui repart avec l’argent pour ses 6 prix, et, talonnée de près, l’institut Mines Télécom obtient le bronze avec 5 prix récompensés.


Éléonore de Vaumas | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires