Rentrée 2022 : du mouvement à la direction de cinq écoles de commerce

Agnès Millet
Publié le - Mis à jour le
Envoyer cet article à un ami
Rentrée 2022 : du mouvement à la direction de cinq écoles de commerce
Jean-François Fiorina quitte Gem pour l'Ipag, Fouziya Bouzerda le remplace à Grenoble. Richard Soparnot devient directeur général de l'ESC Clermont, et Loic Harriet prend la tête de l'ESC Pau. // ©  Photos fournies par les établissements
À la rentrée 2022, de nombreux mouvements de dirigeants sont annoncés dans les écoles de commerce. Grenoble EM, l'Ipag BS, l'EM Strasbourg, l'ESC Clermont et l'ESC Pau voient partir leur responsable, le plus souvent en place depuis de longues années.

C'est le grand chamboulement dans les écoles de commerce. Durant l'été 2022, en quelques semaines, cinq responsables d'école de commerce ont annoncé leur départ.

Quatre écoles de management post-prépa sont concernées. A Grenoble EM, l'EM Strasbourg et l'ESC Clermont, ces changements sont à mettre en regard avec une perte d'attractivité auprès des élèves de prépa.

Départ de L. Roche et J-F Fiorina de Grenoble EM

À Grenoble EM, en juillet dernier, la CCI annonçait le départ de Loïck Roche "d’un commun accord avec la CCI" de la fonction de directeur qu'il exerçait depuis 2012.

Le message de Pierre Streiff, président de la CCI de Grenoble et PDG de l’EESC Grenoble EM, a été relayé par l'école grenobloise le 22 juillet, une date symbolique puisqu'elle coïncide avec la publication des résultats du Sigem. Or, cette année, Grenoble EM a perdu une place pour se placer en 9e position sur 24. Une coïncidence fortuite, selon la CCI qui évoque, dans son message, "une réorganisation stratégique débutée il y a quelques mois".

Classement Sigem 2022 : le top 5 inchangé, 7 écoles ne remplissent pas

Fouziya Bouzerda prend la tête de GEM

Loïck Roche est remplacé, le 1er septembre, par Fouziya Bouzerda, avocate au barreau de Lyon en droit des affaires publiques et privées durant 25 ans. Ancienne présidente du Syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise, elle a enseigné l’urbanisme à la Faculté Lyon III et à l’Institut du droit de l’Environnement.

Jean-François Fiorina, nouveau directeur général de l'IPAG

Autre annonce forte pour l'école : le départ du directeur général adjoint, Jean-François Fiorina, après 22 ans passés à GEM. Figure emblématique de l'établissement, il précise sur Twitter que sa décision "n'est pas lié[e] au départ de Loïck Roche ou l'arrivée d'une nouvelle DG".

En effet, ce changement est à mettre en relation avec le départ, en juillet, de Guillaume Bigot de la direction de l'Ipag, une école de commerce post-bac privée. "Le conseil d'administration a considéré qu'il était temps d'ouvrir une nouvelle page", explique un collaborateur de l'Ipag. L'annonce de son remplacement a lieu début septembre : et c'est donc Jean-François Fiorina qui prend la tête de l'établissement.

Classement 2022 des grandes écoles de commerce : HEC, Essec et ESCP toujours en tête

À l'EM Strasbourg, Herbert Castéran démissionne

Le 31 août, c'est au tour de l'EM Strasbourg de voir partir son dirigeant, Herbert Castéran, en poste depuis 2016. Selon Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg (dont l'école est une composante) et Patrick Hetzel, président du conseil d’administration de l’école, la décision d'Herbert Castéran a été prise "pour convenance personnelle".

"Les équipes actuelles poursuivent leur mission (…), nous engageons dès à présent, le processus normal de recrutement d’un nouveau directeur", ajoute le président de l'université et du CA de l'école. L'élection doit se tenir au courant du premier trimestre 2023. Les défis à relever sont importants puisque l'établissement strasbourgeois voit également son attractivité auprès des élèves de prépa s'éroder. Dans l'intervalle, c'est Babak Mehmanpazir, actuel directeur général adjoint, qui assure les fonctions d'administrateur provisoire.

À l'ESC Clermont, un changement en interne : Richard Soparnot succède à Françoise Roudier

Également à la fin août, c'est l'établissement clermontois qui fait part du renouvellement de sa direction. Une transition en interne puisque c'est Richard Soparnot, directeur général adjoint depuis 2020, qui devient directeur, le 1er septembre.

Françoise Roudier, directrice de l'ESC Clermont depuis 2013 – et qui avait tenu la barre de l'établissement de 2012 à 2015 durant l'expérience France business school – demeure dans l'école en tant que chargée de mission auprès de la direction générale. Elle y assurera "des missions spécifiques et créatrices de valeur afin d’accompagner son développement".

À noter que l'ESC Clermont, dans une dynamique de reconstruction réussie après FBS, demeure fragilisée. Lors du Sigem 2022, 39 élèves post-prépas ont été affectés, pour 70 places. Un taux de remplissage critique, même si l'érosion des effectifs des classes prépa fait peser un risque sur de nombreuses autres écoles de commerce.

France business school : le destin des quatre écoles depuis leur séparation

L'ESC Pau accueille un nouveau directeur, Loïc Harriet

Enfin, dernier changement de rentrée : à l'ESC Pau. Youssef Errami, directeur général depuis 2018, quitte ses fonctions pour "s'orienter vers une carrière internationale", précise l'école.

C'est Loïc Harriet, qui était directeur des programmes bachelor de l'Essca depuis sept ans, qui prend sa succession à la direction de l'école paloise.


Agnès Millet | Publié le - Mis à jour le