Newsletter

Succession Descoings : les projets des quatre candidats en lice pour Sciences po

Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Sciences po Paris - fronton - octobre 2012 - © Camille Stromboni
Sciences po Paris - fronton - octobre 2012 - © Camille Stromboni

Le conseil d'administration de la FNSP doit faire son choix lundi 29 octobre 2012 sur la succession de Richard Descoings à la tête de Sciences po. Le conseil de direction se réunit le lendemain. Les deux comités de sélection - rattachés à chacun des conseils - se réunissent séparément dans la matinée du 29 octobre.

Objectif : choisir le nouveau directeur de Sciences po. Après l'IEP, l'Etat doit également donner son feu vert, ce qu'il ne fera pas avant la publication du rapport de la Cour des comptes sur l'institut parisien.

Ils étaient 24 candidats candidats au départ pour prendre la tête de l'institut parisien. Quatre ont été retenus par les comités de sélection, et auditionnés par le comité du conseil de direction : Hervé Crès -qui fait figure de favori chez les dirigeants de l'IEP depuis le début de la procédure, Jean-Michel Blanquer, Dominique Reynié et Gilles Andréani.

- Lire le projet présenté par Hervé Crès (pdf), administrateur provisoire de l'IEP et directeur adjoint depuis 2008.

- Lire le projet présenté par Jean-Michel Blanquer (pdf), directeur général de l'enseignement scolaire.

- Lire le projet présenté par Dominique Reynié (pdf), professeur à Sciences po, politologue.

- Lire le projet présenté par Gilles Andréani (pdf), magistrat à la Cour des comptes.




Les syndicats de salariés contestent la procédure, et demandent que les dossiers avancent

Une intersyndicale CGT/CFDT demande aux dirigeants de l'IEP respecter les engagements pris concernant le calendrier de désignation de la future gouvernance. "Nous demandons le report des réunions des conseils à une date ultérieure à la publication du rapport définitif de la Cour des Comptes".

Lire le communiqué CGT-CFDT :

La CFTC "attend avec impatience la désignation de la, ou du futur(e) administrateur(rice), qui sera effectuée dans les jours qui viennent, pour reprendre les dossiers ayant une forte tendance à stagner depuis le début de cette période de succession [la Qualité de vie au travail, la refonte de la grille des classifications, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)], et démarrer le travail sur les dossiers qui avaient été présentés à l’ancien administrateur peu avant sa disparition [pérennisation du 13ème mois (par la transformation de la partie intéressement de ce 13ème mois en salaire), politique de redressement des bas salaires, révision complète du processus d’entretien annuel d’évaluation, …]".

Lire le communiqué CFTC "La volonté d'aller en avant"

Lire aussi sur Lexpress.fr :
Nouvelles fuites du rapport de la Cour des Comptes sur la gestion de Sciences Po

Sciences Po: la Cour des comptes pourrait engager des poursuites contre les dirigeants

Lire aussi sur EducPros :
- Succession Descoings : les chantiers du futur directeur de Sciences po
- Succession Descoings à Sciences po : Geneviève Fioraso ne cède pas

Suivez toute l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le compte Twitter d'Educpros et la page Facebook d'Educpros.


Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires