Newsletter

UEB C@mpus : Breizh connection

Gabrielle Blanchout
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Une salle immersive de l'UEB C@mpus // ©Télécom Bretagne
Une salle immersive de l'UEB C@mpus // ©Télécom Bretagne

L'UEB C@mpus est inauguré mardi 30 septembre 2014 simultanément à Brest, Lannion, Lorient, Rennes et Saint-Brieuc. Après une phase d'expérimentation, ce campus numérique multisite se lance à une plus large échelle : 20 nouvelles salles interconnectées vont être livrées très prochainement et quatre bâtiments construits à Rennes et Brest.

Un étudiant qui suit chaque semaine un séminaire avec des étudiants de l'université de Montréal grâce à la téléprésence immersive ; des professeurs de master qui donnent le même cours à des étudiants basés à Lorient, Brest et Rennes ; ou encore un professeur de licence pro dont la moitié des étudiants suivent les cours en ligne... l'UEB C@mpus, inauguré mardi 30 septembre 2014, a déjà fait ses preuves. "Ce campus numérique est le fruit d'une expérience initiée depuis plus de dix ans", souligne Patrice Roturier, vice-président numérique de l'UEB (université européenne de Bretagne).

connecter 35 sites entre eux

Le projet passe désormais à la vitesse supérieure. Aux 9 salles réparties sur 6 lieux déjà interconnectées vont s'ajouter 20 nouvelles salles d'ici à un mois. Quatre nouveaux bâtiments seront livrés d'ici à 2016 à Brest (campus de Bouguen) et Rennes (campus de Villejean). "En Bretagne, le paysage de l'enseignement supérieur est très éclaté, avec pas moins de 35 sites. Nous allons donc irriguer l'ensemble de ces sites en construisant quatre bâtiments à Rennes et Brest, et en implantant des infrastructures numériques sur de l'immobilier existant dans les autres sites", détaille Patrice Roturier.

À terme, ce sont 54 salles de TD et amphithéâtres et 7 salles de téléprésence immersive (une visioconférence à technologie améliorée qui donne l'impression à tous les participants d'être vraiment dans la même pièce) qui seront interconnectées dans 28 établissements, reliant 76.000 étudiants et 126 laboratoires.

La valeur ajoutée du dispositif repose sur les services associés. "N'importe quel acteur de n'importe quel établissement doit pouvoir se connecter via un portail virtuel pour réserver une salle connectée, décider d'enregistrer un cours...", explique Patrice Roturier. Le site donne donc accès à une véritable conciergerie virtuelle automatisée.

N'importe quel acteur de n'importe quel établissement doit pouvoir se connecter via un portail virtuel pour réserver une salle connectée, décider d'enregistrer un cours...
(Patrice Roturier)

accompagner les enseignants dans leurs projets

Le niveau d'ingénierie derrière le dispositif est important. "La direction des usages des services numérique à l'UEB compte une quinzaine de personnes, dont un gros bataillon qui s'occupe de l'ingénierie pédagogique. Ces personnels sont chargés d'accompagner les enseignants dans leurs projets, éventuellement de fabriquer des dispositif complémentaires", précise le vice-président numérique de l'UEB.

Ainsi les nouveaux bâtiments offriront 700 m2 de lieux de formation aux enseignants, des espaces pour les ingénieurs et l'accueil de nouveaux projets, ainsi qu'une cantine numérique, un fablab... Car l'idée est aussi de réfléchir avec les différents établissements à leurs usages numériques spécifiques. Sur un site où les formations artistiques sont nombreuses, six studios numériques entièrement dédiés à la création seront installés. Idem pour les sciences sociales, où les disciplines ont commencé à intégrer les enjeux du numérique. Les masters auront donc leur étage dédié. Ceux-ci nécessitant d'énormes moyens, il y a un vrai intérêt à les mutualiser et, au-delà, à faire travailler toutes les personnes au même endroit.

Patrice Roturier y croit : "Nous comptons beaucoup sur un croisement des usages et une interaction entre les formations pour raisonner au-delà des départements actuels."

Des financements conséquents

Dans le cadre de l'Opération Campus, une convention cadre État-région a été signée en 2010 pour développer l'UEB C@mpus :

- le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche finance les quatre nouvelles constructions à hauteur de 30 M€.

- le conseil régional de Bretagne et d'autres collectivités financent l'acquisition des équipements et des services à hauteur aussi de 30 M€.

- une aide supplémentaire de la Caisse des dépôts et consignations et de la région Bretagne a été versée au titre du plan de relance pour les études préalables à hauteur de 1 M€.

- l'ensemble du projet UEB C@mpus est porté et déployé par le groupement Breizh Connect, qui réunit Eiffage, Orange, la Caisse des dépôts et le Fideppp2.



Le calendrier du c@mpus numérique
- 30 septembre 2014 : lancement de l'UEB C@mpus dans les neuf salles déjà interconnectées, réparties sur six lieux, et pose de la première pierre des nouveaux bâtiments à Brest et Rennes.

- 20 octobre 2014 : livraison de 20 nouvelles salles interconnectées.

- Janvier 2016 : livraison des 4 nouveaux bâtiments.

- Printemps 2016 : fin de l'équipement des 21 nouvelles salles : le dispositif sera opérationnel.

Un blog relate l'avancée des chantiers et une carte interactive donne le calendrier et les espaces de déploiement.


Gabrielle Blanchout | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires