USA : comment bien préparer les lycéens à l'enseignement supérieur


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Comment mieux préparer les lycéens américains à rejoindre l'enseignement supérieur ? Un rapport, commandé par l'IES (Institute of Education Sciences), ouvre le débat et apporte cinq recommandations aux lycées. Un débat intéressant à l'heure de la réforme du lycée en France. Retour sur cet enjeu crucial du système éducatif américain : l'accès des lycéens à l'université, vue de l’ambassade de France à Washington. Un texte signé Pascal Delisle, attaché culturel, et Marion Bruley.

Le rapport "Measuring up" de décembre 2008 avait souligné la perte de vitesse relative des Etats-Unis par rapport à d'autres nations pour ce qui concerne l'accès des lycéens à l'université et leur capacité à en sortir diplômés. Comme le rappelait en janvier dernier Arne Duncan, secrétaire à l'éducation du gouvernement Obama, ces performances mitigées pourraient à terme remettre en cause la compétitivité économique des Etats-Unis.

La nécessité de préparer les lycéens les plus défavorisés

Le rapport commandé par l'IES (Institute of Education Sciences) et intitulé "Helping students navigate the path to college : what high schools can do " apporte une contribution marquée à ce débat en soulignant l'importance d'améliorer au sein des lycées la préparation à l'entrée dans l'enseignement supérieur, notamment pour les populations les moins favorisées.

En effet, des lacunes académiques, conjuguées à une mauvaise maîtrise des démarches administratives (examens d'entrée dans certaines universités, choix de l'établissement, demande d'aide financière), limitent encore trop souvent l'entrée dans l'enseignement supérieur des élèves issus de milieux défavorisés ou étant les premiers de leur famille à envisager de suivre des études supérieures.

Arguant de l'importance de préparer les jeunes en amont, le rapport insiste sur la nécessité d'agir dès la classe de neuvième (équivalent de la troisième) en concentrant les efforts sur les élèves les "plus à risques", c'est-à-dire ceux étant le moins préparés culturellement et académiquement (ne lisant pas régulièrement, ne bénéficiant pas, à l'inverse de beaucoup d'enfants de familles aisées, de cours de soutien notamment en mathématiques).

Cinq recommandations pour les lycées

La commission rédactrice de ce guide, qui insiste sur le rôle primordial des lycées dans l'accompagnement des étudiants, leur adresse cinq recommandations. Les deux premières portent sur la préparation purement académique.

Elles prônent la mise en place généralisée de programmes de sensibilisation et de préparation aux exigences de l'enseignement supérieur (choix des cours indispensables pour intégrer un cycle d'études supérieures) ainsi que d'un système de notation permettant de mesurer la préparation des étudiants au niveau exigé en université.

Ces recommandations se fondent en particulier sur une corrélation positive avérée entre la probabilité d'intégrer et de réussir un premier cycle d'études supérieures et l'intensité du programme suivi au lycée (basée sur le nombre de crédits obtenus dans les matières de base, le nombre de cours de mathématiques suivis, le nombre de cours de mise à niveau en anglais et en mathématiques et de cours Advanced Placement (1) suivis).

Un référent diplômé pour accompagner le lycéen et des « ateliers carrières »

La troisième recommandation porte sur le caractère déterminant des réseaux sociaux tissés pendant les années de lycée, soulignant à quel point le manque d'accès à l'information ou l'absence de familiarité personnelle ou familiale avec le monde de l'enseignement supérieur renforcent à leur tour les inégalités devant l'accès à l'enseignement supérieur.

Le rapport recommande ainsi que soit développé l'accompagnement de chaque étudiant par un référent diplômé, que soient multipliés les "ateliers carrières", de façon à mieux préparer et encourager les élèves les plus vulnérables à poursuivre un cursus universitaire.

Enfin, les deux dernières recommandations, qui prennent toute leur importance dans un contexte de crise, conseillent notamment de mieux sensibiliser les familles aux aides financières auxquelles elles peuvent être éligibles. Le programme Talent Search (2) cité en exemple dans le guide a permis d'obtenir une augmentation des candidatures aux aides financières après la mise en place d'ateliers de présentation des soutiens financiers existants.

Inscriptions dans l'enseignement supérieur : +13 % entre 2007 et 2018

Ces propositions, valables aujourd'hui, semblent appelées à l'être encore davantage dans le futur à la lumière des évolutions démographiques et sociologiques présentées dans une autre étude conduite par l'IES intitulée Projections of Education Statistics to 2018 [septembre 2009] concernant les inscriptions dans les écoles élémentaires, secondaires et les institutions diplômantes d'ici à 2018.

Non seulement il y est fait état d'un chiffre record d'inscriptions en école élémentaire et secondaire publiques ou privées en 2006 (55 millions d'inscrits, ce qui témoigne d'une augmentation de 12 % depuis 1993) mais il apparaît qu'entre 2006 et 2018, une nouvelle augmentation de 8 % est attendue, accompagnée par un fort accroissement de la part d'élèves dans les écoles publiques, élèves statistiquement en plus grande demande de soutien et d'accompagnement.

De surcroît, l'étude prévoit que pour une augmentation globale des inscriptions dans l'enseignement supérieur de 13 % entre la rentrée 2007 (dernière année pour laquelle sont disponibles des données chiffrées) et la rentrée 2018, on peut s'attendre à des évolutions particulièrement dynamiques pour la plupart des minorités, traditionnellement moins préparées aux études supérieures : 38 % pour les populations hispaniques, 32 % pour les populations originaires de l'Alaska ou les Amérindiens.

Voir tous les bulletins électroniques sur les Etats-Unis

Notes :

(1) Cours de lycée de niveau égal à ceux que les élèves suivront à l'université. A l'issue de ces cours, les élèves ont la possibilité de passer les examens - payants - qui leur permettront d'obtenir d'ores-et-déjà des crédits universitaires.

(2) Talent Search-Constantine et al. (2006). Cite dans le guide IES "Helping students navigate the path to college: what high schools can do".

En savoir plus :

Rapport Measuring Up 2008 : les tendances démographiques inquiétantes de l'enseignement supérieur américain (Bulletin électronique du 20/01/2009)

Les derniers bulletins sur l'enseignement supérieur

Doctorats en sciences humaines aux Etats-Unis : entre soutien et coupes budgétaires

L'avenir des grandes universités publiques de recherche : l'appel de UC Berkeley en faveur d'une nouvelle donne financière

Un fort soutien fédéral aux échanges académiques internationaux


| Publié le