Newsletter

BTS : la priorité aux bacs pro ?

Isabelle Dautresme
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Lycée professionnel des frères Moreau, Quincy-sous-Sénart Essonne // DR
Lycée professionnel des frères Moreau, Quincy-sous-Sénart Essonne // DR

"Je souhaite que les bacheliers professionnels soient prioritaires en STS (section de technicien supérieur)", affirmait en février 2013 Geneviève Fioraso, alors ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Un an plus tard, la volonté politique doit trouver une traduction dans les établissements.


Isabelle Dautresme | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
MAGLIULO.

C'est vrai : les proviseurs et directeurs de lycées offrant des filières conduisant aux BTS, et leurs équipes d'enseignants, ont du mal à jouer le jeu de l'ouverture escomptée par le ministère, aux bacheliers professionnels. Encore que les statistiques montrent que leur taux d'intégration en première année à quelque peu augmenté ... insuffisamment peut être ? Mais la vraie question n'est-elle pas celle de savoir si , par rapport aux bacheliers technologiques (surtout), généraux (dans une moindre mesure), admis dans ces mêmes filières, et qu'ils côtoient donc dans les mêmes classes, les taux de réussite seront suffisamment importants pour justifier une telle ouverture offerte aux bacheliers professionnels ? Dans le cas contraire, on aura échoué lamentablement car à quoi bon multiplier les admis originaires du bac pro s'ils sont majoritaires à échouer ensuite ? Or, pour le moment, les chiffres ne jouent pas en leur faveur. On n'y parviendra pas sans une profonde réforme des contenus d'études (tout particulièrement en première année) pour que la greffe de ces nouveaux bacheliers prenne, et que leur évaporation en première année diminue. Il faudra aussi profondément revoir les modalités d'accès au diplôme. A cet égard, une question se pose : pourquoi ne pas délivrer le BTS comme on délivre le DUT : par contrôle (total ou fortement accru) en cours de formation ? Bruno Magliulo, auteur de "Pour quelles études êtes-vous fait ?" (collection L'Etudiant)

nekrouf.

a feel that you do

Marty Valérie.

Bonjour à tous, En 2004, il y a donc 10 ans, ouvrait en sud région parisienne un BTS ERO dans un lycée PRO avec comme objectif : faire réussir les élèves de BAC PRO en 2 ans avec comme taux de réussite au moins la moyenne nationale à ce BTS. Un projet pédagogique que j'ai eu la chance de piloter en binôme avec un enseignant de lycée Pro qui était à l'initiative de l'équipe pédagogique. C'est possible ! Ça peut être un vrai bonheur (et ça l'a été pour moi et mes collègues malgré les difficultés qui ne sont absolument pas venues des étudiants mais bien de l'entourage d'adultes en tout genre qui ont accompagnés (ou pas) notre équipe pédagogique ! Aujourd'hui c'est peut être trop tard, le secret de la réussite s'est peut être perdu depuis tout ce temps ! Nous avons bien essayé de le partager pendant 10 ans en disant "regarder c'est possible, ça peut bien se passer !". Très peu de monde a pu nous écouter du temps où cela pouvait être un choix des équipes. Aujourd'hui voilà que c'est une obligation. Alors aux équipes de jouer et plus elles résisteront à cette évolution plus elles auront mal... Allez un bout du secret quand même : Lâchons prise et prenons plaisir à relever ce défi !

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne