En ce momentBudget 2017 : 331 millions d’euros en moins pour l’Enseignement supérieur et la recherche
On en parleExclusif. Frédérique Vidal : "Le contrat de réussite étudiant devra être le plus personnalisé possible".
Actu | Orientation

CAPES 2013 : en progrès, mais peut mieux faire

Isabelle Maradan  |  Publié le

26

Les résultats du Capes externe ne sont pas encore tombés mais le nombre d’admissibles permet déjà d’affirmer que les 6.135 postes ouverts aux concours de l’enseignement en 2013 ne seront pas tous pourvus.

Chronique d’un manque de professeurs certifiés annoncé. Si le ministère de l’Education nationale prévoit d’avoir à gérer moins de vacances de postes cette année, des professeurs certifiés de lettres, d’éducation musicale et chant choral, d’anglais, d’allemand et de mathématiques manqueront à coup sûr à l’appel à l’issue des épreuves d’admission du Capes (Concours d’aptitude au professorat du seconde degré) de la session 2013.

Et pour cause… Le nombre de candidats admissibles au Capes externe d’éducation musicale et chant choral (116) est inférieur au nombre de postes ouverts au concours 2013 (130). Les 108 candidats admissibles au Capes de lettres classiques en 2013 ne suffiront pas non plus à pourvoir les 200 postes offerts.

Un nombre insuffisant d’admissibles dans plusieurs disciplines

En lettres modernes, les jurys devraient retenir la quasi-totalité des 1.139 admissibles pour parvenir à combler les 1.000 postes proposés. Même chose en allemand, où 265 admissibles sont en lice pour 270 postes. En mathématiques, où 1.326 candidats espèrent décrocher l’un des 1.210 postes offerts au concours à l’issue des épreuves d’admission. Et en anglais, où 1.231 admissibles concourent pour 1.050 postes. Dans ces disciplines identifiées comme prioritaires, un tiers des postes n’avaient pas été pourvus lors de la précédente session des concours en mathématiques, 56% en lettre classiques, 20% en allemand, 17% en anglais et 7% en lettres modernes.

Dans les autres disciplines du Capes externe, le nombre d’admissibles par poste tourne autour de 2. C’est le cas notamment en histoire-géographie, philosophie, espagnol, arts plastiques ou documentation. Il serait toutefois très étonnant que les jurys, souverains, qui veillent à maintenir le niveau des professeurs certifiés, puissent retenir un candidat sur deux.

Des progrès nécessaires, mais pas suffisants

A l’heure où le Premier ministre en personne promeut le dispositif « emplois d’avenir professeur » (lire encadré) lors d’un déplacement à Reims le 14 février 2013 aux côtés de Vincent Peillon et de George Pau-Langevin, le ministère de l’Education nationale opte pour une lecture positive des résultats des concours 2013. Rue de Grenelle, on se réjouit d’avoir enrayé la baisse des inscriptions aux concours (+ 8,5% d’inscrits au Capes par rapport à la session 2012), de l’augmentation du nombre des présents aux épreuves écrites d’admissibilités du Capes (+ 14,1% par rapport à 2012) et de la progression de 14,6% des admissibles pour cette session de recrutement.

Reste que l’ouverture des listes complémentaires à l’issue des résultats d’admissions en juillet 2013 ainsi que le recours à des agents contractuels sont déjà prévus pour pallier les besoins de recrutement non satisfaits.

Emplois d’avenir professeur : un dispositif pour aider les étudiants modestes à devenir enseignants

4.000 EAP (emplois d’avenir professeur) sont en cours de recrutement. Ce dispositif s’adresse aux étudiants boursiers de moins de 25 ans (moins de 30 ans pour les étudiants en situation de handicap) en licence 2, licence 3 ou en première année de master, qui se destinent à l’enseignement. Une entrée progressive dans le métier leur sera proposée, avec un contrat de travail d’un an, renouvelable deux fois. Ils occuperont un emploi à temps partiel dans une école ou un établissement scolaire, à raison de 12 heures par semaine, et seront encadrés par un tuteur. En parallèle, ils suivront une formation universitaire et s’engageront à présenter l’un des concours de recrutement d’enseignants du premier et du second degré.

Les EAP bénéficieront d’un revenu mensuel de 900 euros maximum, incluant une bourse de service public, une rémunération des heures de missions effectuées dans un établissement et une bourse sur critères sociaux. Deux tiers des premiers EAP recrutés l’ont été dans les disciplines identifiées comme prioritaires, à savoir les lettres, les mathématiques, l’anglais et l’allemand.

 

Isabelle Maradan  |  Publié le

26

26 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :