Actu | Gouvernance, Politique

Université : Toulon choisit Aix-Marseille

Camille Stromboni  |  Publié le

0

Université de Toulon - campus La Garde -  ©Yves Colas université de Toulon
Université de Toulon - campus La Garde - ©Yves Colas université de Toulon

Les regroupements se précisent dans le Sud-Est : l'université de Toulon a décidé, fin septembre 2014, de rejoindre le site d'Aix-Marseille. Tout en conservant un lien avec Nice.

Entre Aix-Marseille à l'ouest et Nice à l'est, Toulon a choisi. L'université a acté, le 25 septembre 2014, de s'associer à Aix-Marseille, qui portera le contrat de site commun.

L'établissement, situé dans l'académie de Nice, avait eu besoin d'un peu plus de temps que l'année prévue par la loi sur l'enseignement supérieur pour prendre sa décision en termes de regroupement, ayant des liens importants avec ses deux voisines de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Le vote du conseil d'administration, avec 16 voix "pour", 6 "contre" et 2 abstentions, a été précédé par celui du conseil académique, qui a tranché dans le même sens. Si Aix-Marseille constituera l'attachement premier de Toulon, puisque porteur du contrat de site, une association avec la Comue niçoise (université Côte d'Azur en cours de construction) a également été actée.

Une affinité de projets

Marc Saillard - université Toulon"Nous avons pris cette décision en fonction des projets, décrit Marc Saillard, président de l'université de Toulon. Nous avons réfléchi au site qui serait le plus favorable au développement de nos axes identitaires, c'est-à-dire la mer, l'espace euro-méditerranéen et l'information. Cela a fait pencher la balance vers Aix-Marseille, mais nous conservons nos liens avec Nice, grâce à cette double association, et notre collaboration importante sur la formation des enseignants ou encore l'orientation."

Le président de Toulon n'a pas d'inquiétude de voir le mastodonte marseillais être le chef de file du regroupement, comme il est prévu pour ce mode associatif. "Le seul risque, si le chef de file veut être hégémonique, c'est qu'il n'y ait rien dans le volet commun du contrat, analyse l'universitaire. Mais je ne crois pas du tout à une telle possibilité car nous avons déjà l'habitude de travailler ensemble."

L'organisation universitaire de la région PACA devrait ainsi compter deux sites : Aix-Marseille, auxquels vont s'associer Avignon et Toulon, ainsi qu'une Comue Côte d'Azur autour de l'université de Nice.

Camille Stromboni  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :