En ce momentJérôme Villot : "Au CNED, l'analyse des traces d'apprentissage devient un sujet incontournable"
On en parleEntrée à l'université : les attendus enfin connus
Opinion | Relations entreprises

La relation aux alumni, facteur de l’excellence

Publié le

0

Wisconsin University
En 2016, la fondation de l'université, qui recueillent les dons des alumni, a transféré 266 millions de dollars aux 25 facultés. // © Capture d'écran / WUniversity

En amont de la conférence EducPros du 28 septembre 2017, Gilles Bousquet, professeur à l'université du Wisconsin et conseiller spécial du président du UW-System, détaille la force de l'engagement des 90.000 alumni de son établissement, engagement prenant sa source pendant leur scolarité.

Gilles BousquetDepuis la France, la relation aux alumni à l'œuvre dans les universités américaines a un côté mystérieux, ou proprement anglo-saxon ! Mais cette relation et les soutiens multiformes qu'elle génère sont au cœur de la réussite des universités et des "colleges" américains. Quels en sont les ressorts ?

Influence, visibilité, manne financière, réseaux, savoir-faire de premier plan, c'est tout cela que qu'apportent les alumni, de par leur nombre, leur voix, leurs dons, et leur présence.

un sentiment d'appartenance qui naît dans les communautés

L'université du Wisconsin à Madison, université publique de recherche classée dans le top 30 Shanghai, compte plus de 430.000 alumni "vivants" (living alumni). 90.000 d'entre eux sont engagés dans des formes de soutien à l'université. En 2016, la fondation de l'université, qui recueille les dons des alumni, a transféré 266 millions de dollars aux 25 facultés. Nous retrouverions des chiffres comparables dans d'autres grandes universités américaines.

Le soutien des alumni représente un engagement fort, multiforme et sur le long terme. Un sentiment d'appartenance se forge dans les salles de classe et par de multiples opportunités de participer à la vie de l'université, au travers notamment des nombreuses communautés liées à des experiences académiques, professionnelles ou personnelles : "learning communities" dans les résidences ; "study abroad", "honors programs", programme de stages, expériences de volontariat. Dans les universités de grande taille (Wisconsin compte 43.000 étudiants), ces communautés sont un des vecteurs de la réussite académique et professionnelle, tout autant que de l'épanouissement personnel.

Tout est mis en œuvre pour que les étudiants réussissent. Leur réussite est au cœur du rôle d'ascenseur social et de transformation personnelle que représente "a college education". Les alumni ont en grande majorité un sentiment de reconnaissance par rapport à leur expérience universitaire, qui peut aussi représenter un moment clé dans leur parcours professionnel et leur évolution personnelle.

Des ambassadeurs de leur université

Les alumni jouent un rôle clef dans le mentorat des étudiants et des jeunes diplômés pour qui ils ont recours largement à leurs réseaux professionnels. Reconnaissance, loyauté, fierté d'appartenir à une institution dont on veut assurer l'excellence sur le long terme, les contributions des alumni s'inscrivent logiquement dans un désir de rendre – "to give back" – à une communauté envers laquelle ils entretiennent un rapport intellectuel et émotionnel.

Institution pour laquelle ils sont prêts, d'ailleurs, à témoigner auprès du public ou des politiques ; les alumni sont des ambassadeurs de l'université et constituent, lorsque c'est nécessaire, un réseau d'influence très efficace.

Les contributions des alumni s'inscrivent logiquement dans un désir de rendre à une communauté envers laquelle ils entretiennent un rapport intellectuel et émotionnel.

Au contact de plusieurs générations d'alumni, les étudiants peuvent saisir des aspects historiques du rôle de leur campus et élargir leur vision de la réussite : certes, il s'agit souvent de réussites professionnelles exemplaires (Madison est parmi les trois premières universités publiques pour le nombre de CEOs parmi ses anciens élèves), mais, en même temps, ils appartiennent à une communauté qui contribue à des grandes causes universelles : Madison est régulièrement classée première parmi les grandes universités quant au nombre de volontaires du Peace Corps parmi ses alumni, programme de volontariat international créé par John F. Kennedy.

La relation alumni, même lorsqu'elle se manifeste par des dons considérables, a pour fondement l'expérience étudiante et comme vecteur les relations humaines ("relationships"). Je constate aujourd'hui sur différents campus universitaires français des programmes en nombre croissant qui tissent avec leurs alumni des liens de plus en plus forts. Sommes-nous sur la bonne voie ? Certainement, mais beaucoup reste à faire.

Un vecteur de la réussite de nos diplômés

L'expérience des universités américaines nous montre qu'il nous faut investir dans l'organisation de cette relation alumni, et créer un véritable écosystème permettant de travailler sur une échelle conséquente (des milliers d'alumni, des bases de données partagées), tout en favorisant l'approfondissement de la relation des alumni aux composantes de l'université, mais aussi d'inviter ceux et celles qui le peuvent à contribuer de manière décisive aux grands objectifs stratégiques de l'institution.

Lorsqu'on visite un campus comme celui de Madison, on s'aperçoit que dans les vingt-cinq dernières années, des dizaines d'alumni ont contribué à construire une infrastructure matérielle de labos, d'écoles et d'instituts indispensables à l'excellence, tout comme des centaines d'autres ont su mobiliser des millions de dollars affectés aux bourses étudiantes et aux chairs académiques ; un ensemble qui fait la différence "between a great institution and an extraordinary one", comme l'écrivait un des présidents de la fondation de l'université !

Les initiatives conséquentes lancées dans plusieurs université françaises – dont ma alma mater, AMU – montrent que nous pouvons faire des relations alumni un vecteur de l'excellence et de la réussite de nos diplômés.

Conférence EducPros sur le fundraising le 28 septembre
Jeudi 28 septembre 2017, la première conférence EducPros de la saison traitera du fundraising autour de ces deux questions : comment animer et mobiliser vos réseaux alumni ? Quels enseignements tirer du modèle anglo-saxon ?
Programme et inscriptions

Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :