Newsletter

Des recteurs s'alarment de la dégradation de leur métier


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Une quinzaine de hauts fonctionnaires de l'Enseignement supérieur et de l'Education nationale lancent un cri d'alarme. Ce "Cercle des recteurs disparus" publie une tribune dans lexpress.fr pour protester contre la dégradation du métier de recteur et une éventuelle disparition des recteurs - professeurs d'université.

"A en croire l'exposé des motifs du projet de loi sur la refondation de l'école, les déclarations hebdomadaires de l'actuel Ministre de l'Education nationale ou de ses conseillers, la pédagogie serait clairement au coeur de l'action menée par le gouvernement depuis 9 mois... Enfin, sera-t-on tenté de dire dans certains cercles! Et, représentant direct du ministre dans les 30 académies de notre territoire national, le recteur se doit fort logiquement d'être le premier des pédagogues, comme s'en faisait l'écho une récente dépêche AEF citant, là encore, le Ministre... Un pédagogue de terrain et non un comptable, ajoutait-il dernièrement! Or, par une sorte de paradoxe, si ce n'est de contradiction (!), force est de relever que jamais dans l'histoire plus que bicentenaire des recteurs d'académie on a compté un nombre aussi élevé de recteurs qui ne sont pas issus du corps enseignant et, en particulier, du corps des professeurs d'université, son vivier traditionnel et naturel. 

Alors la pédagogie, chose trop grave pour être confiée aux professeurs? Situation inédite, donc, allant même jusqu'à confier, dans deux académies dont le paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche est parmi les plus denses en France, des fonctions de chanceliers des Universités à des recteurs aussi improbables qu'inexpérimentés quant aux choses de l'université et du monde des universitaires!"

Lire l'intégralité de la tribune sur lexpress.fr


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires