Newsletter

Écoles d’ingénieurs : les droits de scolarité de l'ENSAI et l'ENSAE s'envolent

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
@ Ensae
En septembre 2017, l'ENSAE accueillera les étudiants dans ses nouveaux locaux du plateau de Saclay.
À la rentrée 2016, les droits d’inscription de l’ENSAE et de l’ENSAI augmenteront de 1.000 euros. Après les écoles d’ingénieurs de l’Institut Mines-Télécom, c’est donc au tour du Groupe des écoles nationales d’économie et statistique d’opter pour la hausse.

Et de deux ! L'ENSAE et l'ENSAI rejoignent la famille des écoles d'ingénieurs ayant choisi d'augmenter significativement leurs droits d'inscription.

Dès la rentrée 2016, les deux établissements, membres du Genes (Groupe des écoles nationales d'économie et statistique) demanderont à leurs élèves de première année 1.850 euros de droits de scolarité, contre 811 euros jusqu'à présent. Une décision prise par un arrêté ministériel daté du 10 mai 2016, paru au Journal officiel du 24 mai 2016.

Le nouveau montant se répercutera progressivement aux autres années, lors des rentrées suivantes.

l'économie et les finances, un ministère de tutelle haussier

Rattaché au ministère de l'Économie et des Finances et placé sous la tutelle technique de l'INSEE, le Genes suit donc la voie de l'Institut Mines-Télécom, avec qui il partage le même ministère de tutelle.

Après avoir fait passer, en 2014, leurs droits de scolarité de 850 à 1.850 euros, dès la rentrée 2016, les écoles de l'IMT (Télécom ParisTech, Télécom SudParis, Télécom Bretagne, mais aussi les Écoles des mines d'Albi, Alès, Douai, Nantes, Paris et Saint-Étienne) exigeront de leurs élèves des droits fixés à 2.150 euros.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Sire Filistin 1er.

C bcp tro cher randé largen dé abonner

Frida.

Mouais, l'envolée partant de très très bas, le coût reste minime pour l'étudiant au regard du coût pour la collectivité.

Sire Filistin 1er.

M c scondaleu sa alor