Excelia investit le métavers pour mener sa transformation numérique

Alexandra Luthereau
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Excelia investit le métavers pour mener sa transformation numérique
// ©  Excelia
Organisation "data-driven", cours immersifs dans le métavers ou encore acculturation au digital, le plan de transformation numérique du groupe Excelia entend construire "l’éducation du futur".

Le 30 mai 2022, à Paris, Excelia a présenté, lors d’une conférence de presse, son ambitieux plan de transformation numérique. Doté d’un budget de 5,6 millions d’euros sur cinq ans, hors masse salariale, ce plan a pour objectif de construire "l’éducation de demain". C’est-à-dire un nouveau modèle d’enseignement "innovant" avec "une pédagogie plus connectée, plus modularisée et plus immersive" et "une diffusion des savoirs et des connaissances en "phygital" (terme créé à partir de la contraction de physique et digital, ndlr)".

Cette évolution est à la fois une opportunité d’innovation, mais aussi une nécessité. "La crise Covid a provoqué une prise de conscience et a servi d’accélérateur", souligne Bruno Neil, directeur général du groupe Excelia qui compte notamment une business school, une école du digital et une école du tourisme, sur trois campus pour un total de 5.000 étudiants.

"De nouveaux acteurs 100% online sont arrivés sur le marché ; les étudiants souhaitent désormais vivre de nouvelles expériences digitales ; la demande en formation et aux micro-certifications augmentent fortement ; quand les risques mondiaux demandent d’anticiper d’éventuels besoins en continuité pédagogique", détaille Anthony Hié, directeur de la transformation digitale du groupe.

Excelia Group : un nouveau plan stratégique pour "repenser le futur"

Expérience d’apprentissage immersive

Au cœur de cette éducation de demain, on retrouve la XL factory. Cet espace de travail physique, installé à terme sur chacun des campus, est ouvert à tous, professeurs, étudiants, et personnes extérieures au campus (entreprises, associations…) pour "penser, créer, explorer et expérimenter" avec le numérique. C’est dans ces espaces que les étudiants pourront suivre des cours immersifs ou que l’on trouvera un learning lab notamment. "Les bonnes expériences sortiront de la factory pour aller dans les cours", résume Anthony Hié.

Excelia mise aussi, et surtout, sur des expériences d’apprentissage immersives grâce à la réalité virtuelle. Serious games, escape game, métavers, parcours d’enseignements personnalisés grâce à la data…. sont quelques-uns des contenus pédagogiques virtuels que l’on retrouvera sur la learning experience platform (LXP).

"La réalité virtuelle permet de proposer des situations qu’on ne peut pas créer ou difficilement dans le monde réel", souligne Bruno Neil. Par exemple, les apprenants en tourisme pourront vivre une expérience dans un pays étranger, quand d’autres pourront suivre un module de prise de parole en public dans le métavers, permettant une analyse des prestations et des progrès par une intelligence artificielle.

Le groupe veut également préparer les étudiants aux métiers de demain (IA, data) et commencera à déployer, dès 2022, les premiers modules de formation qui construiront un bachelor "réalité virtuelle et metaverse" en septembre 2024.

Demain, tous formés dans le métavers ?

Neurosciences et psychoéducation

Loin d’être des gadgets, Caroline O’Neil, ingénieure pédagogique chez Excelia, rappelle que ces innovations pédagogiques sont fondées sur les neurosciences et la psychoéducation. "Le métavers a un fort impact émotionnel, ce qui stimule la mémoire et l’attention", cite-t-elle en exemple. D’ailleurs, Excelia assure vouloir n’utiliser que des expériences immersives "de qualité". Pour cela, le groupe a créé et déposé la marque ILE (immersive learning experience, expérience d’apprentissage immersive en français) pour labelliser les pédagogies véritablement "utiles" et "innovantes".

Néanmoins, l’idée n’est pas de dispenser des cours 100% digitaux. "L’expérience sera hybride, prévient le directeur. Le parcours du futur sera constitué de cours physiques sur le campus qui favorisent le coworking, le collaboratif, et le social, soit environ 80% des cours. Et d’expériences augmentées en ligne avec des parcours adaptés".

Pourquoi le temps de l’apprentissage immersif est-il venu ?

Formation de tous et recrutements

"Les RH sont une brique fondamentale dans cette transformation", appuie Laura Zdroui, directrice des ressources humaines et de la transformation. Aussi, pour servir cette ambition, Excelia a prévu de faire évoluer son organisation. Une direction transformation dédiée et un datalab ont été mis en place. Ce dernier permettra de valoriser les données et aider au pilotage (prise de décision stratégique et enseignements personnalisés). Le groupe a également recruté 40 collaborateurs experts en numérique, (ingénieurs data, experts réalité virtuelle…).

Enfin, un important travail d’acculturation au numérique et d’accompagnement au changement est prévu pour accompagner tous les personnels, dont les enseignants. Au programme : des formations (soft skills, modules ciblés au numérique, data…), une cellule d’accompagnement au changement, une communauté d’ambassadeurs, des ateliers de co-construction… Bref, c’est un changement "holistique" que le groupe veut opérer. Rendez-vous en 2025.


Alexandra Luthereau | Publié le