Geneviève Fioraso sonne la reprise pour Paris-Saclay

Olivier Monod
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Geneviève Fioraso en visite à Paris-Sud, novembre 2012 © M. Lecompt/PSUD
Geneviève Fioraso en visite à Paris-Sud, novembre 2012 © M. Lecompt/PSUD
Paris-Saclay, c'est reparti! La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a signifié sa volonté de relancer le projet après une pause de plusieurs mois, lors d'une visite sur le campus de l'université Paris-Sud jeudi 8 novembre.

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fixe les nouvelles règles pour le développement de Paris-Saclay. En visite à l’université Paris-Sud jeudi 8 novembre, Geneviève Fioraso a déclaré avoir « relancé la veille le comité de pilotage » du projet qui ne s’était pas réuni « depuis mars 2012 ». Cette reprise en main fait suite à la feuille de route fixée par le premier ministre fin octobre.

La ministre a profité de l’occasion pour annoncer que les collectivités territoriales seraient impliquées dans ce comité de pilotage, une nouveauté par rapport à la précédente mandature, car leur « absence était source de blocage ». L’idée du financement d’un incubateur a également été actée lors de cette première réunion.

Cette visite était l’occasion pour la ministre de donner son sentiment sur le projet. « Je crois que la force de la dynamique d’ensemble va entraîner tous les acteurs », a précisé l’ancienne députée iséroise. Elle a également indiqué rester ouverte à la possibilité d’inclure des logements sociaux dans le projet d’aménagement.

"Le projet de Saclay n’a pas été initié par le gouvernement précédent"

Côté transports, l’échéancier devrait être annoncé début 2013, suite aux conclusions de l’audit sur le Grand Paris express lancé par le gouvernement et dont le rapport devrait être rendu en décembre.

Pour couper court à toute polémique, Geneviève Fioraso s’est livré à un petit cours d’histoire. « Le projet de Saclay n’a pas été initié par le gouvernement précédent. L’idée d’un rapprochement sur ce site de plusieurs acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche date de plusieurs dizaines d’années ». L’implantation du CEA sur le plateau date de 1952, celle de Paris-Sud de 1970 et celle de Polytechnique de 1976.


Olivier Monod | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires