Newsletter

IAE de Paris : “Nous nous devons de maintenir notre attractivité”

Oriane Raffin
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'IAE de Paris a emménagé en septembre 2016 dans de nouveaux locaux du complexe Biopark, dans le 13e arrondissement de Paris.
L'IAE de Paris compte renforcer son association avec son université de tutelle, Paris 1-Panthéon Sorbonne, // ©  IAE de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne
Arrivé à mi-mandat, Eric Lamarque, directeur de l’IAE Paris-Sorbonne Business School tire un premier bilan de son action et des défis restant à relever, dans un univers hautement concurrentiel.

“Nous n’avons rien à envier aux meilleurs établissements de gestion, notamment privés”, affirme d’entrée de jeu Eric Lamarque, le directeur de l’IAE Paris-Sorbonne Business School. A l’occasion d’une conférence de presse donnée ce lundi 3 février dans les locaux de l’établissement, dans le 13e arrondissement de la capitale, pour dresser un bilan et dessiner les perspectives pour 2020, le directeur, également président d’IAE France martèle son message : “On n’est pas condamné à payer 30 ou 40.000 euros pour accéder à une formation”.

L’établissement public, associé par convention à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne affiche ainsi sa volonté de défendre l’égalité des chances, avec des formations en gestion et en management à destination des professionnels en activité ainsi qu’aux étudiants en poursuite d’études.

Asseoir son attractivité

Alors que les IAE se sentent souvent mal perçus, celui de Paris multiplie les actions pour asseoir son attractivité.

Lire aussi : E. Lamarque : "Je fais le constat d'une défiance envers les IAE"

“On ne peut pas juste attendre que les gens viennent chez nous grâce à notre marque forte ‘Sorbonne’. Nous sommes dans un environnement extrêmement concurrentiel. Il est important d’être en situation de bien valoriser notre marque”, explique Eric Lamarque, à la tête de l’IAE depuis septembre 2016. Surtout face à des établissements privés qui multiplient les recrutements et grandissent parfois vitesse grand V.

“Nous ne sommes pas dans une recherche de volume d’étudiants, contrairement à d’autres écoles”, poursuit Eric Lamarque. Son établissement accueille 2.700 étudiants, dont 80% en formation continue. Le directeur mise davantage sur la différenciation et la qualité de l’offre d’enseignement pour continuer à recevoir des candidatures de haut niveau.

"Favoriser les hard skills"

Une des premières priorités de l’IAE : favoriser les “hard skills”, ces enseignements fondamentaux. “C’est ce qui manque aujourd’hui aux étudiants, constate Eric Lamarque. Nous avons fait le choix de prendre le contrepied de la mode des soft skills”.

Lire aussi : Classement du "Financial Times" : l'IAE d'Aix-Marseille fait un grand bond en avant

Sans oublier pour autant ces derniers, en mettant des ressources à disposition des élèves. Notamment le LinkedIn Learning, une plate-forme en ligne offrant cours, vidéos et supports pédagogiques.

Renforcer les relations avec Paris 1

Autre axe de travail pour l’IAE Paris : renforcer les relations avec son université de rattachement, Paris 1. En 2018, le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) Sorbonne recherche en management a ainsi vu le jour, associant les centres de recherche des deux écoles. Concrètement, le laboratoire propose séminaires et journées d’études et promeut les publications des professeurs des deux institutions.

A noter que l’IAE Paris est également membre de l’association de recherche Sorbonne Alliance, en tant qu’établissement de l’université de Paris 1, aux côtés d'ESCP Business School, l'Institut national d’Études démographiques (Ined) et la Fondation Maison des sciences de l’Homme (FMSH). Les structures peuvent ainsi collaborer sur des projets précis, mettant en commun leurs compétences.

Développer les partenariats

Dans le domaine de la recherche – mais pas seulement – l’IAE Paris poursuit également la consolidation de son influence internationale, forte déjà de plus de 70 partenariats. “Nos dernières discussions se sont faites avec des structures de niveau de production extrêmement élevé”, se félicite Eric Lamarque, qui promet ainsi d’être davantage challengé et de créer de la connaissance.

Dès mars 2020, un chercheur russe de l’International Business School de l’université Ranepa de Moscou rejoindra l’IAE Paris. Des partenariats sont en cours de signature avec des universités d’Israël et du Japon.

En parallèle, pour favoriser l’entrepreneuriat et répondre aux attentes de ses étudiants, l’IAE Paris a signé des accords avec les incubateurs du Yunus Center et de Paris & Co. Perspective pour 2021 : créer un dispositif de pré-incubation à dimension solidaire pour accompagner les élèves avant de les orienter vers des incubateurs partenaires.

Enfin, pour refléter ces changements et ces orientations, l’IAE Paris a repensé sa stratégie de communication, misant sur ses valeurs humanistes et promettant “une grande histoire de management”. Celle de l’IAE Paris, elle, continue de s’écrire.

L’IAE Paris-Sorbonne Business School en chiffres
– 2.700 étudiants
– 15 millions d'€ de budget
– 110 salariés dont 42 professeurs
– 43 programmes de formation
– 6 chaires de recherche
– 300 chargés d’enseignement
– Taux de sélection de 25%


Oriane Raffin | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires