Newsletter

Indiscret. L’ESCE quitte le pôle Léonard de Vinci et s’installe dans le 15e

Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les futurs locaux de l'ESCE
Les futurs locaux de l'ESCE

L’ESCE va quitter le Pôle Léonard de Vinci, à La Défense, où elle est installée depuis 1995. Le directeur devait l'annoncer à ses élèves ce mercredi 5 octobre 2011.

Cette école de commerce privée, qui appartient au groupe américain Laureate Education , va déménager pendant l’été 2012 dans des locaux du 15e arrondissement. Pas n'importe lesquels : il s'agit du siège historique de la DCNS (direction des constructions navales), situé au 2 rue Sextius-Michel. Ce ancien bâtiment public de 13 000 m2 a en effet été racheté en 2011 par l'OPCI Hertel ID, géré par Amundi Immobilier.

Pour l’ESCE, ce déménagement est l’occasion de donner "une nouvelle dynamique" à l’école, selon le directeur Jean Audouard, qui se réjouit de pouvoir bénéficier de locaux "indépendants". "Aujourd’hui, nous occupons 4 000 m2 en propre et bénéficions d’environ 1 500 m2 de parties communes au Pôle Léonard de Vinci. Cela devenait vraiment trop étroit pour nos 2 200 étudiants."

Une soixantaine de salles de cours

"Nous aurons une soixantaine de salles de cours, 250 bureaux, une cafétaria, une bibliothèque", détaille Jean Audouard, qui va lancer ce mois ci des travaux d’aménagement. Le bâtiment abritera aussi l’IFG CNOF, centre de formation continue qui appartient aussi au groupe Laureate.

Ce déménagement s'inscrit dans la suite des bouleversements que connait depuis quelques années le Pôle Léonard de Vinci. Le Conseil général des Hauts-de-Seine, qui a construit et possède les locaux, aimerait y faire davantage de place aux universités (Dauphine et Paris-10 Nanterre), afin de donner plus d'envergure au Pôle.

Depuis trois ans, plusieurs écoles privées ont déjà quitté ces locaux, comme l’Essca, qui a pris ses quartiers en 2010 à Boulogne, l’ESFF (école supérieure de fonderie et de forge), l’EET (école européenne du transport), l’école Mod’Art…

Dauphine et Nanterre confortent leur position

Outre les écoles gérées par le Pole (l’école de management Léonard de Vinci, l’école supérieure d’ingénieurs Léonard de Vinci, et une école multimédia), ce dernier héberge aujourd'hui l'ESCE, une antenne de Skema, et depuis récemment, des masters de Dauphine et Nanterre.

La gestion du Pôle Léonard de Vinci a par ailleurs été critiquée en 2010 par la chambre régionale d'Ile-de-France de la Cour des comptes (lire le rapport ici ), qui a pointé certaines dérives financières.


Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires