Newsletter

Maison d'éducation de la Légion d’honneur : les raisons de son succès auprès des familles

Sophie de Tarlé
Publié le
Envoyer cet article à un ami
???
??? // ©  Sophie de Tarlé

La Maison d’éducation de la Légion d’honneur connait un succès sans précédent. L’établissement profite de l’engouement actuel pour les internats. Retour sur les raisons de son succès.

La Légion d’honneur, c’est tendance. Cet établissement public créé en 1805 par Napoléon croule sous les demandes. Prestigieuse, cette institution réservée aux filles, accueille 480 internes à partir de la sixième au collège des Loges à Saint-Germain en Laye (78), et 500 élèves à Saint-Denis (93) à partir de la classe de seconde. L’école qui a longtemps accueilli des filles de bonne famille en difficulté scolaire, doit désormais refuser du monde.

« En seconde il y a eu presque 400 demandes cette année, pour environ 55 places (en plus des places réservées aux élèves du collège des Loges, Ndlr) , contre seulement 235 l’année précédente », constate Huguette Peirs, surintendante de l’établissement. « La plupart des élèves de la Maison d’éducation des Loges à Saint-Germain-en-Laye souhaitent venir à Saint-Denis, alors qu’il y a encore trois ou quatre ans la moitié des effectifs partait pour d’autres établissements », ajoute t-elle.

Et le grand chancelier, le général Jean-Louis Georgelin, qui gère les deux « Maisons » à la Grande Chancellerie de la Légion d'honneur  a désormais plus de demandes pour les internats que pour le célèbre ruban rouge de la légion d'honneur! D’où vient cet engouement pour cette école publique au charme suranné créé pour les filles des soldats morts à Austerlitz ? 

La surintendante a fait venir d'excellents enseignants 

Comment la Légion d'honneur explique-t-elle ce succès récent ? D'abord, l’établissement obtient d’excellents résultats, ce qui n’a pas toujours été le cas par le passé. En 2011, il y a eu 100 % d’admis au bac, avec 41 % de mentions très bien dans les bacs généraux. « Il y a dix ans, il n’y avait presque pas de mentions », ajoute Huguette Peirs. Et les classes préparatoires littéraires (9 sous-admissibles aux ENS en 2010) et le BTS de commerce international (100 % de réussite en 2010) commencent à se tailler une bonne réputation.

L’école possède une équipe d’enseignants de grande qualité détachés de l’Education nationale et recrutés par l'établissement. La dynamique surintendante a réussi à faire venir en 2008 son ami, le charismatique Bernard Clerté qui organise à Saint-Denis des stages de préparation à Sciences-po . Des professeurs de cette prépa connue comme être la meilleure de France sont depuis devenus des enseignants de l’institution. Certains d’entre eux sont aujourd’hui des habitués des plateaux télé et radio à l’instar de Charles Pépin et d’Olivier Dhilly, professeurs de philosophie, auteurs de nombreux ouvrages*. Les élèves sont aussi très encadrés, bénéficient d’une étude surveillée chaque soir, et d’un devoir sur table obligatoire chaque samedi depuis la seconde.  

Certaines familles ne comprennent pas que leur fille soit refusée à l’entrée

L’école bénéficie aussi d’une forte couverture médiatique. Les nombreux reportages (un par an en moyenne) comme celui dernièrement sur TF1 et prochainement sur France 3 permettent de faire connaître l’école au plus grand nombre. Les images de jeunes filles en uniforme, faisant la révérence, recevant leurs prix en fin d’année, bref les traditions fortes de l’école séduisent les familles et les élèves avides de rigueur et d’un encadrement qui n’ont plus cours ailleurs, même dans les lycées privés les plus chics. Beaucoup de familles  (issues de tous les milieux) réalisent alors qu’elles peuvent y inscrire leur fille. Il faut en effet avoir un aïeul (jusqu’à l’arrière grand père de l’enfant) titulaire de la légion d’honneur, la médaille militaire ou de l’ordre national du mérite pour postuler dans cet internat, pour un tarif très attractif (environ 1800 € par an).

Revers de la médaille, cet engouement fait aussi beaucoup de déçus parfois très vindicatifs. « Il devient difficile de dire aux familles que nous ne pouvons pas prendre leur fille, certaines le prennent très mal », conclut Huguette Peirs.  

 


Sophie de Tarlé | Publié le

Vos commentaires (17)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Kyubi.

Bonsoir. Je suis actuellement en troisième et j'aimerai entrer au lycée de la légion d'honneur. J'ai bon espoir d'y entrer mais mes notes ( en math surtout ) laissent à désirer. Ce premier trimestre la quasi totalité de mes moyennes tournaient autour du 14, 15 à part en math ou j'avais 4/20 :/ J'ai mis le paquet sur la motivation et j'espère que le fait d'avoir non pas un mais deux ascendant décorés pourrait faire pencher la balance de mon coté. Je trouve très peu d'informations et de témoignages sur internet hormis ceux présents sur le site officiel. Si vous avez la moindre information à propos de cette école n'hésitez pas à me recontacter. Bonne journée :)

Flch.

Cette école paraît ideale, mais elle est gangrenée par la politique du chiffre de résultats. Ils écrèment ceux qu'ils soubsonnent de faire baisser les statistiques et ceci de façon brutale sans aucun respect pour les adolescentes et leurs avenir. Ma fille a eu deux avertissements la même année, ce qui dans le règlement intérieur équivaut à la non-réinscription l'année suivante. Ma fille était dans cette école depuis la sixième, et a eu une période de trouble (je travaillais beaucoup pour payer le voyage au Japon organisé par le club de judo de l'école et n'avais plus le temps de m'occuper de ma fille ni les finances pour payer l'étudiante qui venait lui donner des cours les week-ends et sa meilleures amie de classe à fait une tentative de fugue et de suicide, tout cela le deuxième trimestre) mais qu'est resaisie rapidement et à obtenue 3 tableaux d'honneur d'étude et d'éducation, soit 3 récompenses pour deux sanctions. Lorsque j'ai demandé un recours gracieux auprès de la directrice, elle-ci m'a éconduit sans tenir compte des soucis émotionnels de ma fille. Lorsqu'elle a reçu des autres récompenses, j ai avertis la directrice que je comptais adressée une demande de recours gracieux auprès de la chancellerie dont dépend l'école, et avant même que je n'envois le-dit courrier j'ai reçu une réponse également négative. Preuve que le "sort" de ma fille était déjà scellé. L'avant dernier week-end, j'ai oublié de lui reprendre son téléphone portable (les téléphones sont interdits et doivent être récupérés le dimanche soir pour être restitués le vendredi soir, quant à nous je ne lui laissais jamais étant donné que je l'accompagnais et la récupérais systématiquement). Le téléphone à Émi le son d'une notification alors qu'elle était en cours de sport. Elle a été conduite chez la CPE et a été exclue sur les champs pour deux jours, soit les deux derniers jours de l'année. Elle a dû partir comme une voleuse, ses affaires sous le bras, sans avoir pu dire adieu à ses amies. Nous sommes tous traumatisés face à cette brutalité qui ne ressemble pas la description de cette école. Si vos filles traversent des aléas, sachez qu'elles risquent de subir les foudres de la directrice toute puissante qui obéi au dictat du prestige.

Rose.

Bonjour, je m'appelle Rose et je souhaite entrer dans le collège de la légion d'honneur (4ème) et j'aimerais savoir comment déposer notre candidature. Ma grand-mère a l'ordre du mérite, mais dans chaque sujet c'est écrit : "Père, grand-père ou arrière grand-père." et non grand-mère alors je me demandais si c'est un problème. Cordialement, Rose.

luna.

Bonjour, je m'appelle Luna et suis actuellement en troisième, j'ai réussi les présélections pour l'entrée en seconde au lycée de la Légion d honneur, et est rendez vous pour l'entretien oral le 5 mai. J'aimerai avoir des conseils pour cette entretien car j'ai du mal a trouver des informations sur internet. Merci à vous Luna

EducPros.

Bonjour luna, vous devriez trouver plus d'informations sur ces différents articles : http://www.letudiant.fr/recherche.html?r%5Bq%5D=l%C3%A9gion+d%27honneur. Bonne journée !

Rebecca.

Bonjour, je suis actuellement en première S dans un lycée de Bretagne et j'aimerais intégrer la maison pour ma classe de terminale et peut être après y faire une prépa littéraire. J'aimerais savoir s'il est possible que j'intègre la maison à partir de la terminale (mon arrière grand père a eu la légion d'honneur). Cordialement Rebecca

Voir plus de commentaires