Newsletter

Off to Silicon Valley (8/10). Le design thinking réinvente le processus créatif

Coralie Garandeau
Publié le
Envoyer cet article à un ami
A l'université de Stanford, le design thinking a son école : la D-School © Courtesy of the Stanford d.school
A l'université de Stanford, le design thinking a son école : la D-School © Courtesy of the Stanford d.school

En amont de la Learning Expedition organisée à l'automne 2014, EducPros vous emmène dans la Silicon Valley pour un voyage au cœur de l'innovation. Si celle-ci s'appuie sur les nouvelles technologies, elle passe aussi par des manières différentes d'aborder un problème et de le résoudre. Au premier rang desquelles le design thinking. Décryptage d’une méthode qui fait le succès des consultants en design IDEO.

C’est une méthode créative qui fait fureur dans la Silicon Valley, où elle a même sa propre école : la D-School de Stanford. Le design thinking engage le créateur et l’utilisateur à qui est destiné l'innovation dans un processus commun.

Cette notion puise son origine dans les sciences, via l’ouvrage Experiences in Visual Thinking de Robert H.McKim publié en 1973. Le design thinking est ensuite popularisé par Rolf Faste, un enseignant de Stanford, dans les années 80 et 90, avant d’être repris par le fondateur de IDEO, Tim Brown. Pour lui, "le but du design thinking est de faire coïncider les besoins des gens avec ce qui est technologiquement faisable et commercialement viable". Emblématique du fait de sa popularité, l’iPod est un exemple de produit issu du design thinking.

Le design thinking en 5 points clefs

Cinq étapes jalonnent cette méthode de réflexion créative :

- Empathize : il s'agit d'interroger les futurs utilisateurs sur leurs besoins, de "se mettre en empathie" avec eux. L'objectif est de savoir ce qu’ils font, ce qu’ils pensent, ressentent et disent.

- Define : il faut décider quel est le problème à résoudre. Autrement dit, se mettre d’accord sur le public ciblé, définir des priorités, déterminer ce qui va permettre au projet de réussir, établir un glossaire.

- Ideate :  c’est la phase de brainstorming, qui vise à générer le plus grand nombre d’idées possibles, sans juger ou débattre de celles-ci.

- Prototype : cette étape-clef est celle de la construction. Elle permet de raffiner ses idées, de les mettre en brouillon, de les confronter à l’utilisateur final et de les présenter au client. L'aboutissement est la création d’un prototype.

- Test / Learn : rassembler les retours de l’utilisateur, discuter de ce qui peut être amélioré, affiner encore l’idée.

Des applications variées...

Fondée à Palo Alto, la société de consultants en design IDEO reprend ces étapes de processus créatif dans de multiples domaines, et auprès de divers types de clients. La start-up intervient aussi bien auprès de grandes marques, comme Samsung par exemple qui a fait appel à IDEO pour des créations de magasins, qu'auprès de villes : c'est le cas de Chicago qui a fait plancher les équipes de consultants sur la mise en place de son système de vélos partagés, Divvy.

Le champ d’intervention de ses designers, ingénieurs, web-architectes et artistes visuels est large : de la création d’un portefeuille virtuel pour une banque à la mise au point d’outils médicaux, comme des pompes à insuline jetables ou le design d’un vaccin transcutané sous forme de patch… jusqu’à l’éducation, où le design thinking trouve un terrain créatif naturel.

... avec une appétence particulière de l'éducation pour la pensée design

IDEO travaille ainsi avec la Fondation Henry Ford auprès de jeunes en apprentissage de la sixième à la terminale. À San Francisco, la start-up a collaboré avec le service des cantines de la ville pour repenser le temps du déjeuner pour tous les écoliers, associant étroitement les intéressés au processus, comme l’illustre la créativité du site web dédié au projet.

Face à l'engouement des enseignants pour le design thinking, IDEO a mis au point une boîte à outils qui leur est spécialement destinée, avec des idées à appliquer de la maternelle à la terminale. Espérant que de telles méthodes contribuent à rendre les élèves eux-mêmes plus créatifs.

Learning Expedition San Francisco / Silicon Valley
Du 26 au 31 octobre 2014EducPros organise un voyage d'étude dans la Silicon Valley, en Californie. L'objectif : mettre en relation les universités et les grandes écoles françaises avec les hauts centres de recherche et d’innovation de la Silicon Valley.
Au programme : visites des universités de Berkeley, Stanford et Santa Clara, rencontres avec des fondateurs et représentants d’établissements et d’entreprises emblématiques de la région (Google, Coursera, Udemy, Twitter, IDEO, Singularity University…).

Coralie Garandeau | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires