Skema présente son nouveau plan stratégique SKY25... is the limit ?

Dahvia Ouadia
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Skema présente son nouveau plan stratégique SKY25... is the limit ?
Skema BS, ici sur son campus de Sophia-Antipolis, poursuit son ambition de développement à l'international. // ©  Lorasphotography/Skema
Skema présente son troisième plan stratégique depuis sa création il y a 11 ans, "SKY25". Un plan stratégique décliné en trois axes résolument tourné vers l’international.

Les cinq prochaines années de Skema seront encore plus tournées vers l’international. Son plan stratégique 2020–2025 intitulé "SKY25" a pour ambition de développer le positionnement de l’école sur la scène internationale et auprès des étudiants.

Développer une nouvelle manière d’enseigner

Le premier axe de Skema consiste à devenir "l’école de l’avant-garde". Pour ce faire, elle souhaite développer le "Skema way of learning", une manière de transformer la façon dont l’école va enseigner dans les cinq à dix prochaines années.

"Cette nouvelle façon d’enseigner va permettre aux apprenants de faire face à un monde complexe et de façonner leur environnement pour bâtir des réalités durables", estime Alice Guilhon, directrice générale de Skema.

Ce "Skema way of learning" reposera sur une plateforme "SKWOL" qui promeut "une plus grande individualisation" des parcours.

"Nous allons combiner apprentissage culturel, mobilité géographique, expérience étudiante augmentée via des campus interconnectés et développement de communautés d’apprentissage. L’objectif est de rendre l’apprenant auteur de son parcours", indique la directrice.

"A Skema nous savons déjà enseigner aux étudiants partout sur les sept campus en synchrone et asynchrone. Nous allons aller plus loin pour toucher les étudiants partout où ils seront sur les tablettes, smartphones, blogs, etc."

Une manière de rester en permanence connecté à l’étudiant…

Trois nouvelles écoles spécialisées

Skema ouvre par ailleurs trois nouvelles écoles au-delà des disciplines de gestion pour répondre aux "nouveaux enjeux de technicité, d’environnement et de transdisciplinarité". Une école sur l’intelligence artificielle ouvrira sur son campus de Raleigh (Etats-Unis) ; une école autour du droit sera implantée sur le campus de Belo Horizonte (Brésil) et enfin une école de design verra le jour en France.

Skema ouvre un laboratoire en "intelligence augmentée"

"Grâce à ces écoles, les étudiants pourront obtenir un double diplôme maison ce qui leur permettra de développer des doubles compétences et les compétences hybrides qui sont aujourd’hui nécessaires", estime Alice Guilhon.

Avec ces écoles, Skema se lance dans une hybridation de 100% des programmes pour former des "talents hors normes" : "Les talents du 21e siècle devront mixer plusieurs disciplines et compétences. Ils devront s’engager dans la société", estime Alice Guilhon.

De nouveaux dispositifs pour valoriser la recherche

Dans son deuxième axe, Skema souhaite devenir un "acteur engagé". L’école propose notamment des nouveaux dispositifs de valorisation de la recherche. "Au-delà de la reconnaissance par les pairs, la recherche doit avoir un impact sur les formations et sur les parties prenantes. C’est pourquoi nous allons déployer une politique scientifique et des dispositifs de transfert à l’image de notre laboratoire montréalais (Skema global lab in IA)", estime la directrice.

Skema prévoit ainsi la création de l’Institut Fintech et d’un Institut Ethique et RSE d’ici à 2025 pour structurer les relations sciences-sociétés.

Incubateurs en grandes écoles : se transformer pour durer

Enfin, l’école souhaite "jouer un rôle dans la société et avoir un réel impact". Cet impact prendra pour base les professeurs qui produisent une "vraie qualité scientifique". Skema va donc créer un Think Tank stratégie et influence alimenté par les travaux des trois académies de son corps professoral : Innovation, globalisation et digitalisation.

Et pour faire écho au désir d’engagement des étudiants, Skema créé le dispositif Skema Social venture pour incuber et financer des projets étudiants avec un fort impact social.

Devenir une "institution glocalisée"

Alice Guilhon annonce enfin la transformation de Skema en "institution glocalisée". Cette évolution concerne son cadre institutionnel international qui va être amené à évoluer prochainement. Elle concerne aussi ses infrastructures, ses métiers, outils, cultures de travail et d’apprentissage.

Pour transformer l’école en institution, Skema s'appuiera sur trois leviers. Tout d’abord l’ouverture de nouveaux campus qui vont devenir des hubs régionaux pour assurer le rayonnement de Skema à l’international. "Nous ne sommes plus une école française à l’étranger, nous sommes une école globale avec des racines françaises. L’école devient locale dans chacun de ses campus, elle devient aussi employeurs et recruteurs sur place", estime Alice Guilhon.

A. Guilhon : "Skema BS est une école globale avec des racines françaises"

En plus du campus en Afrique du Sud, Skema ouvrira des campus en Inde, Australie et Russie. "Chaque campus abritera une, deux, voire trois des écoles de SKEMA sur le principe de l'hybridation des expertises et déploiera localement le "SKEMA Way of Learning", modèle pédagogique exclusif à l'école", indique l’école.

Coté gouvernance, Skema va se transformer en une institution pour "garantir sa pérennité et son agilité" et "asseoir sa mission sociétale". Cette évolution passera par un changement de statut à l’échelle internationale mais Alice Guilhon n’a pas souhaité en dire plus.

Dans ce cadre, l’école souhaite déployer l’initiative Education for societies en partenariat avec d'autres grandes institutions académiques, au rang desquelles son actuel partenaire brésilien, la Fundaçào Dom Cabral (FDC).

L'ensemble de ces initiatives entrent dans le budget de fonctionnement de l'école qui passera à 150 M€ d'ici 2025, contre 100 M€ en 2020.

Créer de la valeur via l’IA
L’école souhaite également créer de la valeur via l’IA pour intelligence augmentée. L’IA est devenue pour Skema un outil de production qui fait muter les organisations et les métiers. La business school souhaite accompagner les professionnels, décideurs et gouvernants dans l’appropriation de ces nouvelles dimensions au travers du "Skema Advisory with IA". La spécialisation en IA est "une vraie valeur ajoutée pour les étudiants en école de commerce qui sont les managers de demain", estime Alice Guilhon.


Dahvia Ouadia | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires