Newsletter

Trésors cachés du sup. L'université de La Rochelle fabrique sa propre bière

Nicolas Berrod
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La brasserie de l'université de La Rochelle possède sa propre chaîne d'embouteillage
La brasserie de l'université de La Rochelle possède sa propre chaîne d'embouteillage // ©  Université La Rochelle

Depuis 15 ans, l'université de la Rochelle s'est dotée d'une micro-brasserie baptisée Science Infuse. Initialement dédiée aux travaux pratiques pour les étudiants en master, elle est désormais utilisée dans le cadre d'un diplôme universitaire.

L'aventure a commencé en 1999. Frédéric Sannier, professeur de biotechnologie à l'université de la Rochelle, cherche à rendre plus attrayantes les études que suivent ses étudiants. Germe en lui l'idée de créer une micro-brasserie au sein de la faculté. "Ce n'est jamais facile de monter une formation originale, il faut passer par de nombreuses étapes administratives", concède-t-il. Ayant finalement obtenu gain de cause, la brasserie séduit vite les étudiants en master sciences pour l'ingénieur, spécialité génie biotechnologique et management en bio-industries, qui s'en servent pour leurs travaux pratiques. Science Infuse est née, et grâce à elle, ils apprennent tous les mécanismes de fabrication de la bière, de la conception à la mise en bouteille.

Se former au métier de brasseur

Au fil des années, Frédéric Sannier milite pour la création d'un diplôme universitaire intitulé "Opérateur de brasserie", finalement lancé en 2008. En prime, l'université se dote d'une nouvelle micro-brasserie comportant une chaîne d'embouteillage d'une capacité de 1.000 litres, soit 10 fois plus que celle créée 10 ans plus tôt ! La formation, assurée par une équipe de cinq enseignants-chercheurs, s'étale sur quatre semaines pour un coût de 3.190 €. Plusieurs candidats postulent à chaque fois pour 20 places.

Parmi les étudiants qui viennent se former au métier de brasseur, certains le sont déjà et cherchent à améliorer leurs compétences, d'autres sont des novices qui souhaitent se lancer dans cette activité. Selon Frédéric Sannier, "165 personnes sont diplômées depuis 2008, et 55 brasseries ont été créées depuis dont 10 cette année".

La bière "Science infuse" vendue dans la région

Les bières qui sortent de Science Infuse sont vendues dans les grandes surfaces de la région ou dans des bars locaux. Frédéric Sannier assure que "les recettes servent à financer les investissements de la micro-brasserie", dont le but se veut avant tout pédagogique. Mais ce sont les frais d'inscription au DU qui constituent les principales ressources financières à la disposition de la brasserie. De quoi assurer une certaine autonomie financière. Depuis le début, les investissements matériels atteignent entre 400.000 et 500.000 €.

Fruit de cet investissement : en 2012, la bière de la fac a même obtenu une médaille d'argent au Salon de l'agriculture.

La brasserie de l'université de La Rochelle a formé 165 personnes depuis 15 ans



Nicolas Berrod | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires