Newsletter

Web : Les étudiants plébiscitent les réseaux sociaux


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Au creux de l’été, les étudiants britanniques ont fait plier la puissante banque HSBC, qui voulait leur facturer 9,9 % d’intérêts en cas de découvert. Leur arme secrète ? Le site Facebook ! Un syndicat, le National Union of Students, y a ouvert une page qui a attiré… plus de quatre mille étudiants. Plutôt que de devenir un paria du Web, HSBC a mangé son chapeau. L’histoire témoigne de la montée en puissance des « réseaux sociaux ». Ces sites permettent de publier en trois clics photos, vidéos et blogs, mais aussi de rejoindre ou de créer des forums de discussion sur tous les sujets possibles. Les 15-25 ans en raffolent : ils y dressent des « listes d’amis » toujours plus longues. En quatre ans, les deux géants américains du « réseautage », Facebook (né dans la prestigieuse université de Harvard) et MySpace (spécialisé en musique), ont séduit des millions de jeunes internautes à travers le monde. Un succès dont les médias traditionnels s’inspirent : le magazine Playboy vient ainsi de lancer son propre site, PlayboyU. Mais, qu‘on se rassure, la page d’accueil précise : « Nus exclus » !

En France aussi, la mayonnaise prend. Le leader, www.reseaucampus.com , revendique déjà cinquante mille membres : il a été fondé en mai 2006 par Nicolas Vauvillier, un ancien d’HEC auréolé de la réussite de ses sites de soutien scolaire (Keepschool et Adiscos). Mais ses rivaux(studiqg , bahu , cancoon , 6pages , kiweo ) n’ont pas dit leur dernier mot. Pour faire la différence, certains inventent de nouveaux services. Ainsi, sur www.etnoka.com , les étudiants peuvent partager leurs cours, ou encore leurs impressions – plus ou moins bienveillantes – sur leur école ou leur fac… Des sites à surveiller pour éviter de vivre la même mésaventure que HSBC.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires