Newsletter

Affaire de l'IUT de Saint-Denis : le directeur suspendu

Camille Stromboni
Publié le - Mis à jour le
Envoyer cet article à un ami
Paris 13 Nord - Extérieur - Entrée principale © Myr Muratet
Il est reproché par la présidence de l'université Paris 13 à Samuel Mayol des actes de mauvaise gestion et d'avoir déposé des tapis de prière dans le local d'une association étudiante pour faire croire à une dérive communautariste. // ©  Myr Muratet

Samuel Mayol, directeur de l’IUT de Saint-Denis, a été suspendu de ses fonctions le 12 novembre 2015. Une décision du président de l’université Paris 13, Jean-Loup Salzmann, qui a engagé une procédure disciplinaire à son encontre.

Un acteur de l’affaire qui secoue l’IUT de Saint-Denis depuis 2014 est désormais sur la touche. Le directeur, Samuel Mayol, a été suspendu de ses fonctions d’enseignement et de direction à compter du 12 novembre 2015, pour un mois. Une décision du président de l’université Paris 13, Jean-Loup Salzmann, qui a engagé une procédure disciplinaire à l’encontre du responsable, dont "la probité et la neutralité" sont "mises en cause", indique l'université dans un communiqué.

Deux types d'accusation sont portés par la présidence : des actes de mauvaise gestion tout d'abord – non-respect de procédures pour la validation de certains congés de personnels BIATSS ainsi que pour une convention signée avec un CFA – et l'affaire des tapis de prière ensuite. Le directeur est soupçonné d'avoir déposé dans le local d'une association étudiante ces objets cultuels, pour faire croire à une dérive communautariste.

Un administrateur provisoire extérieur en vue

"Dans ce contexte, afin de préserver la continuité des missions de l’IUT de Saint-Denis et d’y rétablir un climat de sérénité, la désignation d’une personnalité indépendante de l’université Paris 13 comme administrateur provisoire est envisagée", prévoit l'établissement.


Camille Stromboni | Publié le - Mis à jour le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires