Écoles d'ingénieurs : l'ISEN s'installe à Nantes à la rentrée 2017

Laura Makary
Publié le
Envoyer cet article à un ami
ISEN
Ce nouveau campus regroupera plusieurs spécialités : la cybersécurité, les objets connectés, la robotique et l'énergie électrique pour les transports. // ©  ISEN
En septembre 2017, l'ISEN comptera une sixième implantation. L'école d'ingénieurs partagera son campus nantais avec l'Icam, avec qui elle prévoit des mutualisations. Cette annonce s'inscrit dans la stratégie de développement d'Yncréa, entité regroupant l'ISEN, HEI et l'ISA.

Après Brest et Rennes, l'ISEN poursuit son implantation à l'Ouest, en s'installant à Nantes, sur le campus de Carquefou, en périphérie de la ville. "C'est un projet que nous avons mené avec la région Pays de la Loire, détaille Marc Faudeil, directeur général d'Yncréa Ouest, association regroupant les trois campus ISEN de l'Ouest de la France. Nous pouvons ainsi nous installer dans un grand bâtiment rénové récemment et profiter des infrastructures déjà existantes."

Les lieux seront partagés avec l'Icam, autre école d'ingénieurs. Des partenariats sont en cours de discussion entre les deux écoles, notamment sur des mutualisations de cours ou d'enseignants, mais aussi sur de possibles activités de recherche conjointes.

une première promo de 60 élèves

Ce nouveau campus regroupera plusieurs spécialités : la cybersécurité, les objets connectés, la robotique et l'énergie électrique pour les transports. "L'école répondra ainsi aux besoins des industriels du territoire", précise le directeur général. Elle ne proposera pas la voie de l'alternance dans un premier temps, mais ne l'exclut pas à terme.

La future ISEN Nantes prévoit de rassembler 400 à 450 étudiants et d'en diplômer 80 par an. Une quarantaine de recrutements de personnels, académiques et administratifs, aura lieu d'ici à 2022 et une mobilité est proposée aux salariés des cinq autres sites de l'ISEN (Brest, Rennes, Lille, Toulon et Aix-Marseille). L'établissement ouvrira d'abord à des étudiants de première année. "Nous visons une première promotion de 60 élèves, de qualité", précise Marc Faudeil.

yncrÉa amplifie son maillage territorial

Cette annonce s'intègre dans la stratégie de développement portée par Yncréa. Cette superstructure nationale, créée en juin 2016, se revendique comme "le premier pôle privé associatif d'écoles d'ingénieurs en France", avec 5.500 étudiants, 27.000 diplômés et 11 sites. Elle regroupe les écoles ISEN, HEI et ISA et permet aux établissements de collaborer, tout en conservant leur marque et leur diplôme.

L'association met en avant trois spécificités et objectifs : développer l'innovation pédagogique, proposer une spécialisation "progressive" à ses étudiants et créer un maillage territorial pour être au plus proche des entreprises. Cela se traduit par l'ouverture du campus nantais, mais également par la création d'Yncréa Nîmes, inaugurée à la rentrée 2016 après plusieurs mois d'incertitudes liées au contexte politique local.


Laura Makary | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires