Edhec Online : un modèle d’avenir pour l'école de commerce ?

Dahvia Ouadia
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Edhec Online : un modèle d’avenir pour l'école de commerce ?
La plate-forme Edhec on line forme 250 personnes avec un objectif fixé à 1.000 à l'horizon 2025. // ©  SFIO CRACHO/Adobe Stock
Un an après le lancement d’Edhec online, c’est l’heure d’un premier bilan. La plate-forme 100% numérique développée par l’Edhec revendique 250 apprenants et prévoit de passer à 1.000 étudiants formés en 2025. Un modèle d’avenir ?

Le numérique fait bouger les lignes de l’Edhec qui propose une plate-forme de formation 100% numérique. Un an après sa création, c’est l’heure d’un premier bilan. Au-delà de la plate-forme, l’école a décidé de créer une unité séparée, en mode "start-up", Edhec Online, pour rassembler les enseignements à distance que proposait déjà l’Edhec et rationaliser la gestion.

"Cela fait 15 ans que l’Edhec propose des enseignements à distance mais ils étaient éparpillés dans différents services. Aujourd’hui, nous avons structuré l’ensemble et 20 personnes travaillent sur Edhec Online. L’équipe de production est à Nice, elle fabrique les programmes qui seront en ligne", indique Benoit Arnaud, directeur d’Edhec Online.

Créer un standard de cours en ligne

Les cours proposés par l’Edhec se veulent "haut de gamme" : "chaque étudiant a un suivi particulier, même à distance. Nous avons de nombreux partenaires qui apportent des contenus forts."

Objectif : créer un standard de cours en ligne avec sept écoles partenaires dans le monde, parmi lesquelles Imperial College London ou Stanford center for professionnal development. "Nous avons déjà un partenariat avec l’Imperial college pour créer un catalogue de certificats en finance et stratégie ainsi qu’un master. Nous voulons devenir la Tesla du on-line, être innovant et efficace", affirme Benoit Arnaud.

Lire aussi : L'Edhec veut devenir le "Tesla" de la formation à distance

L’école prévoit notamment de créer un laboratoire d’innovation pédagogique, inspiré du EdTech Lab du Imperial College London, pour faire évoluer les pratiques. "Nous misons beaucoup sur le social learning, mais aussi sur d’autres formes de supports comme la vidéo ou le travail en groupe en ligne. Avec l’arrivée de la 5G, nous aurons par ailleurs une meilleure fluidité dans les échanges", précise Benoit Arnaud.

1.000 étudiants formés d’ici 2025

Aujourd’hui la plate-forme online de l’Edhec forme 250 personnes, mais l’ambition est de former 1.000 étudiants d’ici 2025. "La jeune génération a envie d’apprendre à distance. Pour répondre à ce besoin, nous allons lancer de nouveaux programmes disponibles partout dans le monde, avec nos partenaires", annonce le directeur.

Les étudiants sont formés pour devenir des managers en phase avec les avancées technologiques : "Ils doivent maîtriser les données et savoir interagir avec les machines. Nous avons notamment un partenariat avec de grandes entreprises comme Google qui nous accompagne", estime-t-il.

Aujourd’hui Edhec online propose plusieurs formations diplômantes dont un BBA Edhec online en quatre ans réservé à des sportifs de haut niveau et deux Bachelors of science (BSc) de niveau bac+3, l’un en marketing digital et innovation et le second en management et commerce. La plate-forme propose aussi des programmes de niveau bac+5 ainsi que des certificats et des programmes RNCP de niveau 1.

Un an après sa création, 97% des étudiants vont au bout des diplômes poursuivis.

Lire aussi : Les Mooc continuent à faire leur mue

Atteindre 10% du budget du groupe

Le développement d’Edhec online demande "un effort substantiel en matière d’investissement" à l’Edhec. Or, dans son programme de développement la plate-forme a pour objectif de devenir 10% du budget du groupe.

"Quand on pense cours en ligne, on pense massification. Or, ici, nous avons un important dispositif d’accompagnement avec des coachs individuels qui vont les suivre au fur et à mesure de leur évolution. C’est pourquoi, le coût de la formation des BSc à distance est le même qu’en présentiel, 8.900 euros l’année", précise le directeur d’Edhec online.

La plate-forme souhaite aussi développer des certificats pour des personnes qui n’ont pas le temps de suivre des formations longues. Autant de perspectives qui font de la formation online une manne financière au potentiel non négligeable.


Dahvia Ouadia | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires