Newsletter

G. Pignault : "CPE Lyon devrait accueillir 140 étudiants en apprentissage en 2020-2021."

Clément Rocher
Publié le
Envoyer cet article à un ami
G. Pignault : "CPE Lyon devrait accueillir 140 étudiants en apprentissage en 2020-2021."
L'école d'ingénieurs CPE Lyon fête ses 25 ans cette année. // ©  CPE Lyon
En 1994, la fusion entre l’ICPI et l’ESCIL donnait naissance à CPE Lyon. Cette grande école d’ingénieurs française spécialisée en chimie, en physique et en électronique fête cette année ses 25 ans. Entretien avec Gérard Pignault, directeur de CPE Lyon, sur les futurs projets de son établissement.

CPE Lyon célèbre cette année ses 25 ans d'existence, pensez-vous que l'établissement a réussi son pari de devenir une grande école d'ingénieurs en France ?

 // © Nicolas Rodet

L'ICPI (Institut de chimie et physique industrielles) et l'ESCIL (École supérieure de chimie industrielle de Lyon) étaient des écoles avec une réputation non négligeable. Le nom CPE Lyon s'est peu à peu instauré. Il me semble qu'aujourd'hui l’établissement a réussi sa fusion et tient son rang dans le concert des grandes écoles d'ingénieurs françaises.

Une école d'ingénieurs, c’est une marque. Les gens assimilent facilement une marque à de la communication et à un logo. Une marque, c'est bien plus profond en réalité. C'est une histoire, une envie, un profil de formations, et c’est pour toutes ces raisons qu’une opération de fusion est complexe et délicate.

Quels sont vos prochains grands projets ?

Aujourd'hui, l’un des nos projets phares à venir est d'avoir un nouveau bâtiment à l'horizon 2021. Ce bâtiment regroupera l'Institut des nanotechnologies de Lyon et la partie numérique de CPE Lyon.

Nous proposons également, dès la rentrée 2019, une nouvelle formation d'ingénieurs en informatique et cybersécurité, qui s'adresse principalement à des élèves issus de BTS. Il s’agit d’une formation que nous ferons en partenariat avec l’ITII (Institut des techniques d’ingénieurs de l’industrie) de Lyon et l’institution des Chartreux.

À l’occasion de votre anniversaire, vous dévoilez une nouvelle identité visuelle. Pourquoi avoir fait ce choix ? Et qu'est-ce qui se cache derrière la signature « Live and Discover » ?

Nous avons réalisé un gros travail pour renouveler notre identité graphique, qui est la partie visible de l'iceberg, mais aussi nos valeurs, notre vision du monde, nos spécificités et nos non-spécificités qui sont communes à toutes les écoles d’ingénieurs.

Nous avions un projet de fusion avec l’école des Mines de Saint-Étienne. Un projet extrêmement passionnant qui n’a pas abouti, mais qui nous a amenés à nous interroger sur notre ADN. Dans un environnement en pleine mutation et une école qui a maintenant 25 ans, c'était l'occasion de réfléchir à ce que nous sommes et donc aussi de travailler sur notre plate-forme de marque.

CPE Lyon est un modèle hybride : une école privée implantée sur un campus public, avec la particularité d'associer deux disciplines, la chimie et le numérique. Nous mettons aussi l'accent sur la recherche en recrutant de plus en plus de profils d'enseignants-chercheurs.

CPE Lyon cherche à encourager une plus grande diversité parmi les étudiants, notamment par l'apprentissage. Comptez-vous renforcer ce type de formation au sein de votre établissement ?

L’école s’est engagée dans la voie de l'apprentissage depuis plusieurs années, essentiellement dans l'informatique. Actuellement, nous accueillons 80 élèves par promo dans notre filière "informatique et réseaux de communication". Il s’agit probablement d’une des plus grosses formations par apprentissage d'ingénieurs de France. La nouvelle formation "informatique et cybersécurité" sera proposée en partie en apprentissage.

Nous sommes probablement une des plus grosses formations par apprentissage d'ingénieurs de France.

Nous avons aussi un projet de formation en apprentissage en génie des procédés, avec un effectif d'une vingtaine d’étudiants. Si tous nos projets se réalisent, nous devrions atteindre 140 étudiants formés en apprentissage pour l’année 2020–2021. Cela signifie que nous aurions plus d’un tiers des effectifs de CPE Lyon sous statut d’apprenti. Une grande partie de notre diversité s'exprime à travers cette stratégie.

L'international représente également un levier primordial pour la diversification des profils. Quelles sont les nouvelles actions que vous allez mener vers l'international ?

CPE Lyon a toujours incité ses élèves à partir à l'étranger. Si les étudiants doivent obligatoirement passer trois mois à l'international, ils sont environ 80% à partir une année pendant leur cursus.

L'école n'a jamais eu de stratégie très affirmée dans l’attraction des étudiants étrangers, d'une part, parce qu'elle n'avait aucune difficulté pour remplir, et, d’autre part, parce que, jusqu'à présent, beaucoup d’étudiants étrangers venaient en France pour chercher des études gratuites ou moins chères. La situation risque toutefois de changer car les étudiants internationaux extra-communautaires devront payer des frais de scolarité.

CPE Lyon travaille en réseau avec la fédération Gay-Lussac, et nous sommes sur deux projets d'écoles franco-chinoises dans le domaine de la chimie à Shanghai et à Pékin. Nous menons également des opérations en Amérique du Sud, à travers desquelles nous recevons tous les ans des élèves venant du Brésil, de l'Argentine et nous aimerions étendre notre action à la Colombie.


Clément Rocher | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Ratomahenina Harry.

Excellent tout passe par l'éducation. Génial, important