La CPU propose de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 dans les universités

Dahvia Ouadia
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La CPU propose de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 dans les universités
La CPU s'oppose à la fermeture totale des campus. // ©  David CESBRON/REA
La CPU (Conférence des présidents d'université) prend les devants des annonces gouvernementales attendues ces prochains jours et propose une série de mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 et soutenir les étudiants.

Anticiper les nouvelles annonces face à la deuxième vague de Covid-19. La CPU (Conférence des présidents d'université) propose une série de mesures pour lutter contre l’épidémie et limiter les risques que les universités ne peuvent "pas faire courir à la jeunesse et en termes de décrochage et de désocialisation".

Lutter contre l’épidémie sans fermer les campus aux étudiants

La CPU s’oppose à l’interdiction totale d’accès des campus aux étudiants, que ce soit sur le plan humain et pédagogique, notamment pour les étudiants les plus fragiles qui risquent de décrocher et de se désocialiser.

Lire aussi : Crise sanitaire : la majorité des établissements du supérieur ont anticipé la jauge à 50%

Parmi les mesures pour lutter contre la propagation de l’épidémie, la conférence propose de suspendre les cours magistraux en amphithéâtre ; de faire baisser "la jauge des étudiants en présidentiel avec un maximum de 25% des effectifs" et de renforcer le télétravail pour les personnels.

En revanche, la CPU souhaite maintenir l’activité de recherche sur place, avec les doctorants, mais avec un "développement important du télétravail quand il peut être organisé".

Lire aussi : J. Brisswalter : "L'interaction entre étudiants et professeurs est l'ADN de l'université"

Garder le lien avec les étudiants les plus fragiles

La CPU recommande de maintenir un accueil des publics les plus fragiles dans les établissements "notamment les primo-entrants, les étudiants boursiers et pour éviter le décrochage".

Les tiers lieux et les salles de travail pourraient rester ouverts selon certaines conditions pour aider les étudiants en "situation de fracture numérique". Les bibliothèques pourront de leur côté organiser "le prêt à emporter".

Concernant les évaluations, la conférence souhaite qu’elles se fassent en présentiel tout en respectant les contraintes sanitaires "sur le modèle de ce qui a été fait pour les concours en 2020". Pour lutter contre la précarité étudiante, la conférence propose d’ouvrir "massivement" des postes de tuteurs "rémunérés par l’université" pour les étudiants déjà avancés dans leurs cursus. Le tutorat est d’ailleurs considéré comme un "vecteur de socialisation" en période de cours à distance.

Pour autant, malgré l’anticipation, l’ensemble de ces mesures pourrait être mis à mal en cas de reconfinement local ou total.


Dahvia Ouadia | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires