Le concours FESIC Prépa prend le nom d’Ingeni’Up

Clément Rocher
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Ingeni'Up permet aux candidats issus de classes préparatoires d’intégrer la première année du cycle ingénieur des douze écoles membres de la FESIC.
Ingeni'Up permet aux candidats issus de classes préparatoires d’intégrer la première année du cycle ingénieur des douze écoles membres de la FESIC. // ©  Adobe Stock/Chinnapong
Le concours annonce plusieurs nouveautés pour l’année 2021-2022. À commencer par son changement d’identité. Il se développe aussi avec l'arrivée de l'ICAM et prépare l'intégration en 2023 des candidats issus de la nouvelle prépa MP2I.

Le concours FESIC Prépa, regroupant des écoles d’ingénieurs membres de la FESIC (Fédération des établissements d’enseignement supérieur d’intérêt collectif), devient Ingeni’Up. Ce concours permet aux candidats issus de classes préparatoires d’intégrer la première année du cycle ingénieur des douze écoles membres.

"Il fallait apporter de la visibilité aux candidats afin qu’ils puissent mieux s’identifier. C’est la raison principale de ce changement de nom", explique Didier Desplanche, directeur général d’ECAM LaSalle, école d'ingénieurs membre du concours.

L'ICAM, nouveau membre du concours

Non seulement le concours change de nom, mais il grandit aussi. Les quatre campus de l’ICAM (Institut catholique d'arts et métiers) rejoignent la prochaine édition d'Ingeni’Up. Le directeur général d’ECAM LaSalle confirme que cette intégration répond à une demande de l’ICAM qui a été acceptée "à l’unanimité".

Cette intégration est cohérente pour Didier Desplanche. "Nous partageons les mêmes valeurs au niveau de notre ouverture et de notre projet de formation d’ingénieur. Il y a une vraie volonté de rester attentif dans le processus de recrutement à ce que le candidat soit en phase avec le projet que les écoles proposent."

Ainsi, les évolutions du concours permettent l’augmentation du nombre de places. 408 places seront désormais disponibles pour les étudiants souhaitant rejoindre une des douze écoles d’ingénieurs.

Clarifier le positionnement de la FESIC

Le changement de nom du concours marque aussi une volonté de clarifier les choses vis-à-vis des écoles d'ingénieurs membres de la FESIC. En effet, toutes n'étaient pas intégrées au concours FESIC Prépa. Ainsi, plusieurs établissements font notamment toujours partie du concours Puissance Alpha (ESAIP, ESEO, ISEP…). Le changement de nom en Ingeni'Up permet de distinguer les membres de la FESIC et les écoles du concours.

"Les écoles de la FESIC discutent de manière régulière entre elles. La porte n’est pas fermée à des possibilités d'intégration dans le futur", affirme Didier Desplanche. Mais pour l'heure, le directeur général d’ECAM LaSalle évoque "une question de respect par rapport aux autres écoles".

P. Choquet : "La FESIC est tout à fait disposée à accueillir d'autres établissements"

Ouverture aux prépas MP2I en 2023

Les écoles d’ingénieurs se préparent à accueillir, à la rentrée de septembre 2023, les étudiants issus de la filière MP2I (mathématiques, physique, ingénierie et informatique). Cette nouvelle voie d'accès répond à une demande globale de ces dernières de former les ingénieurs disposant de compétences numériques solides.

Les discussions sont en cours au sein des écoles. "C’est encore un peu l’inconnu. Faire évoluer les programmes ne se fait pas aussi facilement, poursuit Didier Desplanche.Il faut donner de la cohérence et du sens en termes de contenu. Mais l’objectif de nos écoles est de répondre à cette ouverture, aux attentes des jeunes et des entreprises."


Clément Rocher | Publié le