Newsletter

Ostéopathie : huit écoles déchues retrouvent leur agrément

Virginie Bertereau
Publié le
Envoyer cet article à un ami
31 écoles d'ostéopathie sont désormais agréées par le ministère de la Santé.
31 écoles d'ostéopathie sont désormais agréées par le ministère de la Santé. // ©  Laurent Cerino/REA
Privées d’agrément par le ministère de la Santé en juillet 2015, huit écoles viennent de prendre leur revanche. Elles retrouvent le droit de former des étudiants pour cinq ans à partir de la rentrée 2016.

Un agrément, ça s’en va… et ça revient. En juillet 2015, après une remise à plat de la formation en ostéopathie, le ministère de la Santé avait agréé une liste restreinte d’écoles pour la rentrée 2015 et pour une durée de cinq ans. Vingt établissements postbacs et trois ouverts aux professionnels de santé sur les 37 qui avaient déposé un dossier avaient alors obtenu leur précieux sésame. Des agréments "à titre provisoire" avaient également été délivrés a posteriori à certaines formations.

huit mois de battement

Huit mois – soit quasiment une année universitaire – plus tard, parfois à l’issue d’une procédure juridique, huit écoles d’ostéopathie viennent d’être "repêchées".

D’après le Journal officiel du 10 mars, celles-ci sont agréées pour cinq ans à compter du 1er septembre 2016. En ce qui concerne la formation initiale, il s’agit de l'Andrew Taylor Still Academy (ATSA), du centre d'ostéopathie Atman, de l’Institut d'ostéopathie de Bordeaux, du Collège d'ostéopathie du Pays basque (COPB), de l'école Danhier d'ostéopathie (nouvelle sur cette discipline), de l'École européenne d'ostéopathie du campus privé d'Alsace (OSCAR) et d’Ostéobio. Une école agréée, l’Institut de formation supérieure en ostéopathie (IFSO) de Vichy, est destinée aux professionnels de santé.

"Cette décision, évidente pour nous, est l’épilogue heureux d’une polémique inutile", a déclaré David Dessauge, le directeur adjoint d’Ostéobio. Et de révéler que le non-agrément en juillet avait fait perdre "110 étudiants et un million d’euros" à son école.

Des capacités de formation en augmentation

À la rentrée 2015, les étudiants des établissements recalés l’été dernier avaient pu trouver "refuge" auprès des écoles agréées. Les capacités de formation de celles-ci avaient été augmentées.

De nouveau, dans le Journal officiel du 10 mars 2016, figure une liste de sept établissements autorisés à accueillir plus d’élèves : le CIDO, COS Strasbourg, CSO Paris, CSO Toulouse, ESO SUPOSTÉO, ISOGM-IFBO et ITO Toulouse.

31 écoles sont désormais agréées. Un retour à la case départ ?


Virginie Bertereau | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Faure Michel.

On voit qu'encore une fois la priorité est donnée aux étudiants. Comme pour la loi de la connerie , elle est donnée aux travailleurs. Un profonde humanité ressort des pensées et actes de nos gouvernants. Plus humain, cela finirait par devenir suspect.

camus.

Bonsoir, je ne dit pas bravo à ces nouvelle ! On nous avait promis moins d'écoles et des promotions plus petites.... Au final c'est encore et toujours les gros sous qui s'en tirent! Certaines écoles vont même avoir le droit d'augmenter leurs capacités d'acceuil....