Paris Sciences et Lettres lance son premier cycle universitaire avec Henri-IV


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Lycée Henry IV
Lycée Henry IV
Un premier cycle de trois ans pluridisciplinaire réunissant les atouts combinés d’une classe prépa et d’une licence universitaire : tels sont les ingrédients du nouveau cycle universitaire présenté par Paris Sciences et lettres (PSL) en partenariat avec le lycée Henri IV, et dévoilé à Paris le 29 mai 2012. Une première initiative d'envergure pour cette Idex.

Le premier cycle d’excellence de PSL qui ouvrira en septembre 2012, sera limité à soixante bacheliers sélectionnés sur dossier.  "C'est la première initiative de PSL" a rappelé sa présidente Monique Canto Sperber, ancienne directrice de l’ENS. Le projet répond à la nécessité de "doter PSL d’un premier cycle qui reflète les valeurs et l’ambition de cette université de recherche".

Une première année au lycée Henri-IV


La première année de cette formation pluridisciplinaire se déroulera au lycée Henri-IV, partenaire de l’opération mais non membre de PSL. Les étudiants recevront une trentaine d’heures d’enseignements par semaine, dont une partie de tronc commun obligatoire d’une dizaine d’heures et pourront choisir parmi trois grandes filières : sciences, humanités et sciences-humaines et sociales.

En seconde année, les étudiants se spécialisent progressivement, et devront choisir deux disciplines d’approfondissement parmi les cinq ou six disciplines proposées dans chaque grande filière. Au fur et à mesure de l’avancée du parcours, les chercheurs et enseignants chercheurs de PSL interviendront de plus en plus et les étudiants seront amenés à suivre les cours dans les différents établissements.

A la fin des trois années, les étudiants obtiendront un diplôme universitaire de grade licence. "L’établissement public PSL est en cours de constitution et sera à même de délivrer une licence", a assuré Monique Canto-Sperber. Les diplômés pourront alors avoir accès aux différents masters proposés par PSL (notamment ceux de Dauphine) mais également aux grandes écoles scientifiques, commerciales ou littéraires, accessibles sur titre.

"Les formats d’enseignements seront variés : cours magistral, TP colles ou séminaires", indique Blaise Wilfert-Portal, le doyen de la formation à PSL. Le cycle comprend des exigences fortes en matière d’expression écrite et orale, la diversification des exerçices visant par ailleurs à sortir de la focalisation autour de la seule dissertation. Le programme comprend également une formation précoce (dès la première année) à la recherche et à l’écriture scientifique.

Objectif d’ouverture sociale

Ce nouveau premier cycle prend la suite de la classe préparatoire aux études supérieures (CPES) ouverte par Henri-IV en 2006, pour diversifier l’origine sociale des élèves de prépa. Une formule à succès qui a permit de "débloquer une auto-censure" des jeunes issus de milieux défavorisés et que le proviseur de Henri IV souhaite enrichir et élargir. Alors que la CLES accueillait 30 élèves chaque année, le premier cycle PSL comptera 60 élèves avec un objectif de 50% de boursiers.

Le recrutement, se fait sur dossier et lettre de motivation avec des critères d’excellence qui n’ont pas été clairement explicités. Les futurs bacheliers 2012 peuvent faire acte de candidature à partir du 1er juin et jusqu’au 15 juillet, en retirant un dossier de candidature sur les sites internet de PSL et du lycée Henri-IV. Les frais d’inscriptions sont équivalents à ceux d’une classe prépa pour la licence 1 et pour les années suivantes, ce sont les frais d’inscriptions universitaires qui  s’appliquent.

"Ce projet constitue une réponse aux bons élèves du secondaire qui veulent différer le choix d’une filière et se garder une palette ouverte de formations supérieures, sans pour autant entrer dans la logique du concours", résume Blaise Wilfert-Portal. "Ne pas avoir la pression du concours devrait améliorer l’ambiance : c’est d’ailleurs une attente des enseignants", poursuit le doyen. Les responsables de PSL espèrent faire des émules à terme : ce nouveau cycle universitaire pourrait se décliner avec d’autres établissements de l’enseignement secondaire ou supérieur.

Henri IV signe une convention avec Paris Assas
Autre nouveauté pour le lycée Henri-IV : la signature d'une convention avec l’université Paris Assas. Elle permet aux élèves de classes préparatoires du lycée de poursuivre des études juridiques à Assas. Les élèves bénéficient du régime de la dispense d'assiduité pour les travaux dirigés. Les élèves de prépas qui valident les deux premières années de licence peuvent poursuivre en troisième année de licence sous le régime général.

Labellisé Initiative d’excellence (Idex) en juillet 2011, Paris Sciences et Lettres réunit seize institutions d’enseignement supérieur et de recherche : l’École normale supérieure, Chimie ParisTech, ESPCI ParisTech, l’Université Paris-Dauphine, le Collège de France, l’Observatoire de Paris, l’Institut Curie, l’INSERM, l’INRIA, le CNRS, l’École nationale supérieure des Beaux-arts, l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, le Conservatoire national supérieur d’Art Dramatique, le Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris, la Fondation Pierre-Gilles de Gennes et l’Institut Louis Bachelier.


| Publié le