Newsletter

Peer review, coaching en ligne, bilan des Mooc : l’innovation made in USA

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'innovation made in USA
L'innovation made in USA

REVUE DE PRESSE - ÉTATS-UNIS. Academia veut construire son système d’évaluation par les pairs, LearnUp lève huit millions de dollars, et les résultats d’une étude sur les élèves ayant suivi un Mooc.

Academia bouscule la "peer-review"

Academia.edu, une base de données des articles scientifiques publiés dans diverses revues (et mis en ligne par leurs auteurs) ambitionne de changer en profondeur le système de la "peer review" (évaluation par les pairs). Le site, qui revendique 25 millions d'inscrits, vient de doter sa plateforme d'un outil baptisé Sessions.

Celui-ci permet à des chercheurs de soumettre en ligne leur article à des pairs, avant qu'il n'ait été proposé à un comité scientifique d'un journal. Un système permettant de créer une discussion en amont, afin d'améliorer leur travail. L'ambition du patron d'Academia : reproduire, en ligne, les échanges qui ont lieu lors des colloques, et rendre le processus plus transparent.

À lire sur le Chronicle of Higher Education

huit millions de dollars pour une plateforme d'aide à l'emploi

LearnUp, une start-up basée dans la région de San Francisco, vient d'annoncer une levée de fonds de 8 millions de dollars. Une somme qui va aider cette entreprise à développer sa plateforme dédiée aux jeunes qui peinent à trouver un emploi (pour des postes nécessitant peu de qualifications, type vente en magasin). LearnUp aide les candidats à mieux se préparer avant de candidater, à comprendre ce qu'on va attendre d'eux.

Pour chaque offre, LearnUp propose des modules vidéos, lui permettant d'acquérir des connaissances fondamentales sur l'entreprise à laquelle il postule et de se préparer aux probables questions de l'entretien. LearnUp affirme qu'en suivant ses modules, un candidat a trois fois plus de chance d'obtenir le feu vert de l'employeur, tandis qu'une fois embauché, le taux de rétention de ces salariés est supérieur de 30%. La start-up se finance grâce à des partenariats avec des entreprises.

À lire sur Techcrunch

Mooc : des effets "tangibles" sur les carrières

C'est la première étude d'ampleur sur le public des Mooc. Conduite par l'université de Pennsylvanie, l'université de Washington et Coursera, cette enquête publiée dans la "Harvard Business Review" a été réalisée auprès de 52 000 personnes ayant terminé un cours sur Coursera. L'étude distingue deux catégories d'élèves : ceux qui sont avant tout motivés par le désir d'apprendre, et ceux qui veulent avant tout progresser dans leur carrière.

Parmi ces derniers, 87% constatent un effet positif, et 33% ont même eu des effets "tangibles" sur leur situation professionnelle (comme trouver un nouvel emploi ou avoir une promotion). Aussi, 62% s'estiment plus performants dans leur poste après le Mooc. En outre, si la plupart des sondés étaient issus de milieux favorisés, ceux qui étaient moins avantagés socialement semblaient avoir encore plus bénéficié des effets positifs des Mooc sur leurs carrières.

À lire sur USA Today et dans le Chronicle of Higher Education


De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires