Newsletter

Une mission pour développer des formations dédiées à la culture musulmane

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
université de Strasbourg, campus de l'Esplanade
L'université de Strasbourg propose depuis 2011 un diplôme universitaire intitulé "droit, société et pluralité des religions". // ©  REA/Frederic Maigrot
À la rentrée 2017, des formations universitaires publiques dédiées à la littérature arabe et à la culture musulmane devraient être créées. Une mission ministérielle vient d'être confiée à trois universitaires pour réfléchir au sujet.

Rachid Benzine, islamologue, Catherine Mayeur-Jaouen, professeure d'histoire de l'islam moderne et contemporain à l'Inalco, et Mathilde Philip-Gay, maître de conférences en droit constitutionnel à l'université Lyon 3, se sont vus confier, le 11 octobre 2016, une mission par Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve.

Les trois universitaires doivent remettre aux ministres de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi que de l'Intérieur un plan d'action pour créer, dès la rentrée 2017, au sein des universités publiques, des formations dédiées à la langue et à la littérature arabes, à l'histoire des civilisations musulmanes ou encore à l'histoire de la pensée musulmane. Et ce, avant décembre 2016.

"Ces formations devront notamment pouvoir être suivies par de futurs imams français, en complément du parcours qu'ils accomplissent au sein d'instituts privés de théologie, mais aussi par tous les étudiants intéressés par ces questions dans une optique purement profane", précisent les ministères.

17 diplômes universitaires "laÏcité" créés

Cette mission s'inscrit dans la lignée d'une précédente initiative, menée en 2015. Suite aux recommandations du juriste Francis Messner, formulées dans un rapport rendu au Premier ministre, Manuel Valls, en mars 2015, des diplômes universitaires (DU) consacrés à la laïcité ont vu le jour dans les établissements d'enseignement supérieur.

Aujourd'hui, il existe 17 diplômes de ce type, comptabilise le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires