En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Recherche

Ma thèse en 180 secondes : les lauréats français de l'édition 2017 sont…

Céline Authemayou  |  Publié le

0

Ma thèse en 180 secondes, finale 2017
La finale nationale 2107 de Ma thèse en 180 secondes, le 14 juin 2017. // © CPU

Doctorante représentant l’Université Grenoble-Alpes, Sabrina Fadloun a remporté le premier prix du jury lors de la finale nationale 2107 de Ma thèse en 180 secondes, le 14 juin 2017. Elle participera à la finale internationale, qui se tiendra à Liège (Belgique) le 28 septembre prochain.

Ils étaient 16 candidats à passer devant le jury. Trois d'entre eux ont été primés pour la présentation de leur thèse, dans le cadre de la compétition Ma thèse en 180 secondes, organisée par la CPU (Conférence des présidents d’université) et le CNRS. Pour cette quatrième édition française, les votes du jury sont allés vers trois jeunes chercheurs de "sciences dures", entre chimie et sciences des matériaux.

Sabrina Fadloun, premier prix du jury

Ses électrons façon Usain Bolt ont séduit le jury. Doctorante au laboratoire SIMaP (Science et ingénierie des matériaux et procédés – CNRS / Grenoble INP / UGA) et au CEA-Léti (Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information), Sabrina Fadloun représentait la Comue Université Grenoble-Alpes. Elle a a remporté le premier prix du jury. Et a également obtenu le vote du public.

Le thème de sa thèse : "Étude d'un procédé de dépôt de cuivre par MOCVD pour la réalisation de vias traversants à fort facteur de forme pour l'intégration 3D".

Davina Desplan, deuxième prix du jury

"Une crème est un vrai champ de bataille." Pour présenter ses travaux sur les produits cosmétiques, Davina Desplan a choisi la métaphore guerrière. La jeune chercheuse est doctorante au SATI (Laboratoire Systèmes et applications des technologies de l'information et de l'énergie), où elle est en deuxième année de thèse. Elle représentait l'Université Paris-Seine. Tout comme Sabrina Fadloun, Davina Desplan se rendra à Liège, en septembre, pour la finale internationale de MT180.

Le thème de sa thèse : "Caractérisations mécaniques et électriques de produits cosmétiques et de leur stabilité, lien avec des modifications chimiques ou des contaminations biologiques".

Olivier Chabrol, troisième prix du jury

Représentant Aix-Marseille Université, Olivier Chabrol raconte sa rencontre avec Batman. Une façon humoristique d'aborder le sujet de sa thèse, dédiée à la convergence évolutive et à la cartographie des gènes.

Le thème de sa thèse : "Méthodes informatiques de détection de signatures moléculaires de convergence évolutive".

Céline Authemayou  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :