Newsletter

Université de Lyon : une alliance des écoles d’ingénieurs en préparation

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Cours de mécanique aux Mines de Saint-Étienne - DR
14.000 ingénieurs sont formés chaque année sur le territoire de la Comue.

Dans le cadre du projet Idex de l'Université de Lyon, les 15 écoles d’ingénieurs implantées à Lyon et Saint-Étienne travaillent à la création d’une alliance. Le but : coordonner leur offre de formation et faire preuve d'"intelligence collective". Une unité qui tranche avec le marasme de Saclay.

Elles ne parlent pas de "pôle d'excellence" et veulent montrer leur unité. Le 6 janvier 2016, les 15 écoles d'ingénieurs de Lyon et Saint-Étienne, toutes membres ou associées de la Comue (Insa Lyon, Mines Saint-Étienne, Centrale Lyon, Télécom Saint-Étienne, Ecam, Polytech Lyon, VetAgro, ENTPE, CPE, Isara, Cesi, ENI Saint-Étienne, Itech, Institut d'Optique et le Cnam) se sont réunies à Centrale Lyon pour réfléchir ensemble à la création d'une alliance structurante.

L'objectif ? Unir leurs forces pour, notamment, coordonner l'offre de formation, partager les bonnes pratiques et œuvrer à la reconnaissance d'un territoire qui forme chaque année 14.000 ingénieurs. "Avec 3.500 ingénieurs diplômés par an, Lyon-Saint-Étienne a une vraie carte à jouer au niveau national", martèle Frank Debouck, directeur de Centrale Lyon.

une force d'appui pour l'idex

L'initiative s'inscrit pleinement dans le projet Idex, déposé le 22 décembre 2015 par le regroupement d'établissements. Recalée une première fois en 2012, la Comue concourt de nouveau pour tenter de décrocher le label.

"Il y a trois ans, l'une des remarques fondamentales sur le dossier Idex concernait le pilotage, qui manquait, selon le jury, de structure de coordination", rappelle Jacques Fayolle, directeur de Télécom Saint-Étienne, école d'ingénieurs interne à l'université de la ville. "La copie a été revue et de nombreuses d'initiatives vont être menées en ce sens. Nous pensons que les écoles d'ingénieurs peuvent créer une force d'appui innovante et intéressante pour l'Idex."

Un projet piloté par 4 écoles

Le dossier Idex, déposé le 22 décembre, ambitionne de créer huit collèges académiques, dont un dédié à l'ingénierie et technologie. L'alliance imaginée par les écoles d'ingénieurs viendrait se superposer à ce collège, ce dernier incluant IUT et UFR de sciences.

Si le projet peut rappeler en certains points le pôle d'excellence en préparation sur le plateau de Saclay, les directeurs tiennent à afficher leur unité et leur convergence de points de vue. "Cette alliance, dont la structure reste à définir, sera clairement placée sous le signe de la fédération et de la collaboration, chacun restant autonome et maître de ses projets", précise Frank Debouck.

Un groupe de travail a été créé, piloté par quatre écoles : Insa Lyon, Mines Saint-Étienne, Ecam Lyon et Télécom Saint-Étienne. Le texte fondateur de cette "Alliance Lyon ingénieurs" est attendu pour début février 2016.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires