Prix de l'Arces 2015 : ces universités et écoles qui renouvellent la com

Sophie Blitman
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Extrait du catalogue de "la p'tite boutique" de l'université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand.
Extrait du catalogue de "la p'tite boutique" de l'université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand. // ©  UBP
Application mobile personnalisable, images tournées par des drones, bande dessinée mais aussi guide pratique et vidéo institutionnelle : les prix de la communication de l'Arces, remis jeudi 4 juin 2015, valorisent des projets aux formes très diverses.

L'année 2015 est un bon cru pour l'Arces (Association des responsables de communication de l'enseignement supérieur), qui a remis ses prix de la communication le 4 juin. Présidente de l’association et directrice de la communication de l'UPMC, Claire Laval-Jocteur a tenu à souligner "la qualité des 52 dossiers reçus", émanant de 28 établissements.

Des projets digitaux dans l'air du temps

Application mobile

Synchroniser son emploi du temps d’étudiant à l’UTC (université de technologie de Compiègne) avec son agenda personnel, consulter les actualités de l’établissement ou encore recevoir ses résultats d’examens sur son smartphone : voilà ce que permet l’application mobile "My UTC" développée par deux diplômés de l’école.

Mise en place en juillet 2014, disponible en anglais, elle est aujourd’hui téléchargée par 80% des élèves, se félicite l'école. Pratique, adaptée au mode de vie des étudiants et répondant à leurs besoins, l’initiative a séduit le jury de l’Arces, qui lui a décerné le premier prix de la catégorie "communication digitale". Une récompense qui se veut aussi un signe envers l'ensemble des établissements pour développer ce type d'application.

Le jury a par ailleurs eu un "coup de cœur" pour le "fil UNS" : le site Web que l’université de Nice dédie à ses actualités a été jugé "moderne et attractif" en raison notamment de la large place accordée aux photos et du travail éditorial sur les titres. Même si le jury a estimé que l’établissement aurait pu aller plus loin, en substituant un rubricage véritablement journalistique aux catégories qui restent assez classiques et institutionnelles.

Vidéo : prime à l’humour, mais pas seulement

Pour la troisième saison de sa campagne de recrutement, l’université d’Avignon a misé sur la reprise parodique d’extraits de films parmi lesquels Indiana Jones, Harry Potter ou Colombo. Clin d’œil à la cinéphilie du président Emmanuel Ethis, les cinq vidéos pleines d’humour impliquent, comme les années précédentes, les étudiants, et ont jusqu'à présent totalisé 160.000 vues sur Youtube. Elle a remporté le premier prix dans la catégorie "vidéo".

Dans un tout autre genre, c’est la vidéo institutionnelle de l’université de Tours, réalisée par une agence externe pour un budget de 13.000 €, qui a reçu le deuxième prix de cette catégorie pour son graphisme "très léché" et sa réalisation "dans l’ère du temps". Le film mise sur le décalage en mettant en scène un judoka dans la bibliothèque ou un skater qui passe à côté du président de l’université, ainsi que sur la modernité, puisque la vidéo a été en partie tournée avec des drones.

Enfin, le coup de cœur du jury a été décerné à la mini-série de l’université d’Angers "UA Webcam" dans laquelle un binôme d’étudiants se filme en train, par exemple, de répondre à une enquête de la bibliothèque. Au-delà de leurs commentaires loufoques, l’épisode fait passer le message que l’université se soucie des conditions de travail et des envies de ses étudiants.

Montage photo, motion design, blog ou guide : la com sous toutes ses formes

Adéquation entre le message, la réalisation et l'ADN de l'école : voilà ce qui a été valorisé dans la campagne d'affichage menée par La Salle Beauvais. L'établissement a été primé dans la catégorie "action de communication" pour avoir réussi à "marier le passé et le présent dans un montage photo particulièrement réussi entre noir et blanc et couleurs" qui fait écho au slogan de l'école : "Notre histoire a de l'avenir."

Également tournée vers le futur, l'étude "Portrait de l'ingénieur 2030", commandée et diffusée par l'IMT (Institut Mines-Télécom), a convaincu le jury de l'Arces qui lui a remis son coup de cœur car elle a permis de "renforcer le positionnement institutionnel de celui-ci en montrant sa préoccupation pour l'évolution du métier d'ingénieur". La vidéo en motion design avec ses petits pictogrammes reprenant les cinq valeurs de l'ingénieur, vue par plus de 5.000 Internautes, a particulièrement été appréciée.

L'IMT a reçu un autre prix, celui de la catégorie "support d'information", pour son blog recherche qui "présente les travaux scientifiques de manière transversale et thématique, sans se contenter d'agréger les infos de chaque école".

À ses côtés, l'UEB (Université européenne de Bretagne) s'est vu décerner un coup de cœur pour son guide expliquant par le menu aux enseignants-chercheurs comment obtenir des financements européens. Le document a été jugé "pertinent, pratique et efficace" : depuis sa publication, l'UEB indique avoir doublé le nombre de demandes d'accompagnement pour des dépôts de projets. "C'est la preuve que l'on peut faire un travail utile sur un sujet aride", a insisté Claire Laval-Jocteur, pour qui ce guide a aussi le mérite de "montrer aux chercheurs que la com ne se réduit pas aux paillettes !".

Oui, le print peut être moderne !

La bande dessinée de l'UTC

Autre préjugé rejeté avec force par la présidente de l'Arces : "Le côté vieillot trop souvent associé à l'édition papier. Les dossiers reçus cette année nous prouvent le contraire !", se réjouit-elle.

Le premier prix a été attribué à l'UTC pour sa bande dessinée "Au cœur du futur". Un hors-série réalisé à l'occasion des 40 ans de l'école, qui rassemble les mini-cartoons diffusés au fil des numéros du magazine Interactions. Pour le jury, il s'agit d'une "manière originale de faire comprendre ce que fait l'UTC sur une seule et même histoire", racontée en français et en anglais. Financé grâce à la région Picardie, l'album est signé Delius, un dessinateur qui se revendique partisan de la ligne claire et donne à la BD des allures de Blake et Mortimer.

La Salle Beauvais, quant à elle, remporte le deuxième prix, pour sa plaquette déclinée à la manière d'un tabloïd dont les quatre versions "permettent d'identifier en un coup d'œil les quatre spécialités de l'école".

C'est aussi l'originalité du format qui a contribué à décerner le coup de cœur "édition" à l'Inalco pour son document de présentation, sobre et minimaliste : un petit carré que l'on joue à déplier, faisant apparaître au recto des mots clefs comme érudition, brassage ou plaisir, et au verso une carte des langues et civilisations enseignées à l'institut.

Certains établissements se démarquent et montrent qu’ils savent se renouveler.
(C. Laval-Jocteur)

Quand des slogans donnent du peps au corporate

Enfin, contrairement à l'édition 2014 où le jury avait été déçu par les dossiers de communication corporate, deux projets l'ont séduit cette année. Le premier prix revient à l'université d'Avignon pour sa campagne globale "choisir Avignon" qui rassemble, outre les vidéos primées en tant que telles, des flyers et affiches reprenant des phrases cultes de Star Wars ("À l'heure des choix, chacun est libre") ou Spiderman ("Nous sommes ce que nous choisissons d'être").

Le coup de cœur a quant à lui été attribué à "la p'tite boutique" de l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand : les produits étant mis en scène et assortis d'amusants slogans. "C'est toute l'image de l'établissement qui est impactée par cette action", a estimé le jury.

Certains reprocheront peut-être à l'Arces que nombre de lauréats ont déjà été récompensés les années précédentes. Mais la présidente assume : "Nous avons à cœur de préserver un certain équilibre. En outre, le jury change d’une année sur l’autre, rappelle Claire Laval-Jocteur. Cependant, certains établissements se démarquent : à chaque édition, ils nous font part de très bons projets et montrent qu’ils savent se renouveler."


Sophie Blitman | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires